Antoine Bello - L'homme qui s'envola

L’homme qui s’envola

Antoine Bello

Editions Gallimard

Mai 2017

320 pages

ISBN : 9782070197385

 

4ème de couverture :

Walker a tout pour être heureux. Il dirige une florissante entreprise au Nouveau-Mexique et sa femme, la riche et belle Sarah, lui a donné trois magnifiques enfants. Et pourtant, il ne supporte plus sa vie. Entre sa famille, son entreprise et les contraintes de toutes sortes, son temps lui échappe. Une seule solution : la fuite. Walker va mettre en scène sa mort de façon à ne pas peiner inutilement les siens.

Malheureusement pour lui, Nick Shepherd, redoutable détective spécialisé dans les disparitions, s’empare de son affaire et se forge la conviction que Walker est encore vivant. S’engage entre les deux hommes une fascinante course-poursuite sur le territoire des États-Unis. En jeu : la liberté, une certaine conception de l’honneur et l’amour de Sarah.

L’homme qui s’envola, balayé par le grand souffle de l’aventure, est aussi un récit pénétrant sur la fragilité des réussites humaines.

======================

Walker est un homme d’affaire très efficace, renommé. Marié, père de trois enfants, il a tout pour être heureux, la presse américaine est unanime quant à ses succès... mais…. Il y a un petit caillou qui grossit, grossit, grossit.

Maintenir sa société en tête, augmenter le chiffre d’affaire, il sait faire. Allez visiter les gros clients aux manettes de son petit avion, il adore. Avoir une maîtresse ? Impossible, il n’aurait même pas une seconde à lui accorder, Sarah, l’épouse modèle, peut dormir sur ses deux oreilles. Ce qui lui manque le plus, c’est le temps. Même pas pouvoir s’asseoir et rêvasser et puis, l’élection de Maire qui se profile dans les desseins de son épouse… Non, cela ne peut continuer. Ah ! S’il pouvait disparaître, se volatiliser et vivre une autre vie. Mais non, impossible et puis, voir grandir ses trois enfants, est un réel bonheur, même si...

Cette petite musique s’enracine de plus en plus dans sa tête et, il entreprend quelques achats genre tente, pelle… histoire de, cela lui permet de s’échapper sans que cela porte à conséquence ; son petit vice caché, quoi.

Oui, mais lorsque l’opportunité arrive, il saute le pas. Walker met en scène de façon très minutieuse sa disparition en faisant crasher son avion contre une montagne… Lui a sauté en parachute juste avant.

Même s’il pense avoir bien organisé son départ, il y a toujours des impondérables. Il n’a pas atterri avec son parachute là où il voulait, mais sur des arêtes qui lui ont fait des blessures handicapantes.

Bien entendu, quelques années avant de disparaître, il avait contracté une grosse assurance-vie. Pas question de donner trente millions de dollars sans une petite enquête diligentée par Nick Shepherd, un redoutable fin limier, qui, dès le début, est persuadé que Walker n’est pas mort.

S’ensuit une enquête, une chasse à l’homme, un jeu du chat et de la souris entre les deux hommes, surtout lorsque Walker sait qu’il est pourchassé. D’une maison luxueuse, le voici allant d’hôtel en motel miteux.

J’ai eu devant les yeux une partie d’échecs entre deux hommes intelligents, retors, calculateurs qui ne laissent rien au hasard. Au début de la poursuite, c’est l’enquêteur qui a un coup d’avance. Lorsque Walker achète le livre de Shepherd, c’est lui qui prend l’avantage. Mais alors, quelle maîtrise des deux côtés, quel professionnalisme ; surtout éviter l’aléatoire, essayer de tout prévoir, de jouer avec deux ou trois coups d’avance. Ce système ne permet aucune émotion, à se demander comment Walker peut museler ses états d’âme car, il le sait, il ne verra plus jamais ses enfants, surtout le petit dernier. L’émotion est dans le registre de Sarah, l’épouse de Walker qui doit faire face à la disparition brutale de son mari et, pire encore, à la découverte qu’il est en vie et qu’il a volontairement disparu. Comment vivre avec cela ? Comment comprendre alors que rien ne laisse prévoir ce passage à l’acte ? Comment ne pas craquer et crier sa haine alors que pour les autres, qui ne savent pas, c’est presque un martyr ?

Un livre très bien mené, même si le début est un peu énervant, tant de bonheur, de réussite pourrait rendre jaloux ! Un peu de sérieux, je ne suis pas arrivée à lâcher le livre. L’alternance des trois voix, surtout lorsque les deux hommes se lancent dans une course poursuite à qui place ses pions le premier rend le déroulement palpitant.

Une course poursuite mentale et physique que je vous recommande.

Un livre de plus sorti de ma PAL pour la challenge de Moka

 

Euh, ne vous faites pas de soucis pour ma PAL..., Une sortie, trois entrées

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Violette 16/04/2021 18:44

j'avais adoré cette lecture moi aussi !
http://doucettement.over-blog.com/2017/10/l-homme-qui-s-envola-d-antoine-bello.html
quelques incohérences mais à Bello, on pardonne beaucoup ^^

zazy 19/04/2021 21:05

Ce fut une lecture très agréable

athalie 16/04/2021 09:47

Un auteur dont je ne me lasse pas, et ce titre semble vraiment être du très bon Bello. J'ai hâte de découvrir cette partie d'échec, sous la plume de Bello, les coups seront jubilatoires ( pour le lecteur !)

zazy 16/04/2021 14:24

J'ai commandé d'autres livres de cet auteur à la bib

Alex-Mot-à-Mots 13/04/2021 13:41

Un auteur qui, jusqu'à présent, m'a régalé chaques fois.

zazy 15/04/2021 21:35

Une première pour moi, je vais aller voir du côté de la bib les titres qui y sont présents

dasola 12/04/2021 21:44

Bonsoir Zazy, j'avais apprécié ce roman même si j'avais trouvé l'histoire "gentille" avec des personnages sans trop de nuance. Bonne soirée.

zazy 15/04/2021 21:35

Le roman a fait son chemin dans mon esprit et j'y ai vu d'autres choses, il fallait que les pages se décantent

manou 12/04/2021 08:42

Intéressante ta présentation de ce livre sorti de ta PAL, je n'en avais jamais entendu parler pourtant je lis beaucoup d'auteurs italiens

zazy 20/04/2021 09:26

Eh....

manou 20/04/2021 06:45

Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences :)

zazy 15/04/2021 21:34

Malgré son nom, il est français et le roman se passe aux USA !!

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog