Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Je n'aurais pas dû

13 Mars 2017, 15:44pm

Publié par zazy

Presque ensemble

Marjorie Philibert

Editions JC Lattès

376 pages

Janvier 2017
ISBN : 9782709658584

 

4ème de couverture :

Tout commence le 12 juillet 1998. En pleine finale France-Brésil, Victoire et Nicolas se rencontrent dans un bar à Paris. Ces deux révoltés placides deviennent inséparables et se lancent dans la vie de couple. Mais loin de la passion rêvée, nos héros se retrouvent embarqués dans une odyssée domestique désespérément tranquille...
L'arrivée de Ptolémée, le chat, leur procure un temps le paradis tant souhaité. Mais rien ne dure !
Drôle et mordant, Presque ensemble explore avec brio le sentiment amoureux à l'épreuve du quotidien, ou simplement peut-être de la vie.

L’auteur (site de l’éditeur) :

Marjorie Philibert est née en 1981 et est journaliste à Paris. Presque ensemble est son premier roman.

=============

Victoire et Nicolas se rencontrent dans un bar, en 1998, lors de la fameuse victoire de l’équipe de France en coupe du monde et décident très rapidement de vivre ensemble.

Ce couple lambda de base, sans passion, sans désir autre que le désir charnel du début de leur relation, s’étiole petit à petit. Les relations extraconjugales ne changeront rien. L’impression qu’à part l’appartement et la vie commune, ils ne partagent rien. Leur union est basée, dès le début, sur un malentendu. Ils suivent chacun leur route, avec quelques croisements.

Est-ce cela la génération désenchantée ? Je ne sais pas, mais ils dégagent un tel ennui.

Cette phrase résume mon impression.

"On s’épuisait à se parler sans s'écouter, à s'expliquer sans se comprendre, à souffrir comme si on avait tout le temps devant soi, pour finir par passer sa vie côte à côte comme deux vaches dans un pré."

L’écriture, classique est agréable, mais je n’ai pu résister à l’ennui, au sentiment de vacuité de ce couple de jeunes gens qui ont l’air d’avoir cent ans. Une bonne analyse qui ne m’a pas enthousiasmée du tout. Passer de l’extravagance de  Yasutaka Tsutsui à la tiédeur de Victoire et Nicolas était un challenge quasi insurmontable.

Livre lu dans le cadre de l’opération les 68 premières fois. Ce livre va poursuivre sa route vers d’autres lecteurs.

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 14/03/2017 09:13

Les précédents lecteurs ont-ils aimé ce roman ?

zazy 14/03/2017 20:25

Certains oui, mais beaucoup pas trop

Mimi 13/03/2017 22:01

Le thème ne me tente pas, une petite bluette de plus dans le champ littéraire...

zazy 14/03/2017 20:25

D'autres lecteurs ont aimé ce livre sans s'apesantir sur ce que je n'ai pas aimé