Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Kathryn Stockett - La couleur des sentiments

11 Octobre 2011, 20:58pm

Publié par zazy

la couleur des sentiments

La couleur des sentiments

Kathryn Stockett

Traduit de l’anglais (américain) par Pierre GIRARD

Actes Sud

517 pages

ISBN : 9782742792917

Biographie de l'auteure (source Wikipedia):

Kathryn Stockett née en 1969 à Jackson (Mississippi)est une romancière américaine connue depuis son premier roman de 2009 The Help (traduit en français par Pierre Girard sous le titre La couleur des sentiments chez Jacqueline Chambon éditeur, 528 pages, publié en septembre 2010) qui met en scène la parole de plusieurs personnages féminins qui participent à la confrontation entre les domestiques noires et leurs maîtresses blanches dans la ville de Jackson, dans le Mississippi durant les années 60.

Née à Jackson (Mississipi), Kathryn Stockett diplomée de l'Université d'Alabama, a vécu à New York à partir de 2001 et travailler dans l'édition de magazines et dans le marketing. Son premier roman dont la rédaction lui a demandé cinq ans a été refusé par 60 agents littéraires avant d'être enfin publié et devenir un succès mondial. The help a été traduit dans plusieurs langues et largement diffusé. En août 2011,plus de cinq millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde et a figuré pendant plus de 100 semaines dans la liste des best-sellers du New-York Times.


4ème de couverture :

 

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. Passionnant, drôle, émouvant, La Couleur des sentiments a conquis l'Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d'exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.

 

 

Mon avis :

 

J’avais besoin d’un livre-doudou et « la couleur des sentiments » est arrivé entre mes mains.

Je m’y suis réfugiée, enfoncée, blottie…. Car, comme dit Aibileen, une des héroïnes de ce beau livre : « Les bébés, ils aiment les grosses. Ils aiment fourrer la tête sous vos bras pour s’endormir. Ils aiment les grosses jambes aussi. Ça je peux vous le dire. ». Et j’ai ronronné de plaisir en lisant son histoire !!!!

 

Nous sommes dans les années 60, 1962 pour être exacte. La ségrégation est toujours en vigueur dans le Mississipi. Les blancs et les noirs vivent séparés ; écoles, églises, cafés, restaurants…. Le Blanc a une peur panique de toucher un noir par peur des maladies et pourtant……la domestique noire élève ses enfants, fait son ménage, lave son linge, prépare à manger…. Mais, attention, ils font « W.C. séparés ». La pauvre noire ne peut que courber l’échine car, là, pas de préavis, c’est le renvoi dans la minute, voire avec violence incluse.

 

C’est la trame de fonds du livre de Kathryn Stockett, amenée par un trio de choc : 2 domestiques noires Aibileen et Minny et  une blanche de la haute société, Skeeter. Tiens, mais en musique, 1 blanche = 2 noires !!! Est-ce dû au hasard ????

 

Ce livre à 3 voix permet d’avoir le point de vue, de connaître la vie de chacune. J’ai eu peur pour elles, j’ai souri lorsqu’elles parlent de leurs « Miss ». Il y eut des moments savoureux dont un principalement ; Celui où Minny dévoile les mystères de  la «Chose Abominable Epouvantable ». Un vrai moment d’anthologie !!!!

 

Toute leurs vies ne sont qu’ambivalences : respect du blanc mais mépris, amour des enfants, haine des parents ; et surtout, cette crainte du blanc si palpable.

 

Il fallut beaucoup de courage à ces 3 femmes. Elle pour récolter leurs mémoires, elles pour  parler de leur vie de travailleuses chez les blancs, et elles 3 pour oser braver tous les interdits en vigueur à l’époque.

 

J’ai aimé l’amour qu’il y a entre les enfants blancs et leurs nounous noires. Aibileen fond d’amour maternel pour  Mae Mobley délaissée par sa mère et Baby Girl n’a confiance qu’en Aib-i. Skeeter n’a de cesse de savoir pourquoi Constantine, sa nourrice, est partie du jour au lendemain, sans un mot.

 

Kathryn Stockett s’est servie de sa propre histoire familiale pour nous livrer une histoire vraiment superbe, remplie d’amour, de dignité, d’espoir. Je n’ai pu m’en détacher et j’ai eu droit à 2 nuits très écourtées pour rester avec Aibileen, Minny et Skeeter.

 

J’ai eu un réel coup de cœur pour ce livre de Kathryn Stockett dont l’écriture simple et fluide est fort bien rendue par la traduction de Pierre GIRARD. Un vrai livre-doudou.

 

Mon seul regret ?  J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque et je vais devoir le rendre !!!!!

 

  La Plume au féminin2

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

sophie57 16/10/2011 18:25



très bizarre, Zazy, ton billet n'est pas lisible! je repasserai plus tard!



zazy 16/10/2011 18:50



Ah bon ?????????????? c'est peut-être que tu n'as pas mis ton petit billet dans l'urne en haut à droite


Autremebt, je ne comprends pas



Sharon 16/10/2011 17:52



Ma bibliothèque vient de l'acquérir : je m'en frotte les mains à l'avance.



zazy 16/10/2011 18:11



Un bon roman



lespassionsdemalo 15/10/2011 19:14



Ah ! Celui-ci je me le suis fait offrir à noel, je le garde comme un trésor, j'attends le moment propice pour le deguster.



zazy 16/10/2011 10:42



C'est un très bon livre !!!!