Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Solja Krapu - Hors-Service

20 Septembre 2011, 22:04pm

Publié par zazy

Hors-Service

Hors-Service

Solja Krapu

269 pages

Editions Gaïa

ISBN : 978-2-84720-169-7

 

4ème de couverture

Eva-Lena a une petite vie bien rodée, avec maison, enfants, mari et collège. Elle est parfaite, quoique un brin hystérique dès qu'on vient changer son planning. Un vendredi soir, elle enfourche son vélo pour aller faire des photocopies au collège. Ça l'avancera pour lundi ! Sauf qu'elle se retrouve enfermée dans le local de la photocopieuse. Pour tout le week-end ? Par l'ingéniosité de son sujet, le ton tragi-comique, la richesse des personnages et leur psychologie décortiquée sans chichis, Hors-Service cible juste. Car enfin, qui oserait prétendre qu'il ne se sent, au grand jamais !, ne serait-ce qu'un tout petit peu prisonnier de son quotidien ?

 

Biographie de l'auteur (4ème de couverture)

Solja Krapu est née en Finlande en 1960 et vit en Suède depuis ses 16 ans. Auteur de livres pour enfants et poétesse, elle est un des piliers du mouvement de poésie slam en Suède, et lauréate de plusieurs prix dans cette catégorie. Avec sa présence scénique, son humour et ses textes fins et espiègles, elle nous aide à capter la poésie dans nos propres vies.

 

Mon avis

J’ai acheté ce livre à cause de la photo amusante. Chez moi, en lisant la 4ème de couverture, un instant de silence….. Et oui, je suis claustro et j’avais des angoisses pour ce personnage !!!

Mais bon, allons-y cocotte, le coq chantera plus tard !!!

Donc, Eva-Lena, la quarantaine, prof coincée, ultra-perfectionniste, coincée, bref, l’opposé de la bonne copine. C’est une femme de devoir et non une femme de plaisir…. Hou la la, quel portrait je lui fais !!!! Mais bon, franchement, pas envie de la fréquenter. Seule son amie retrouvée, est capable de la dérider.

Pour se mettre en avance, un vendredi soir, elle se rend en bicyclette à son collège pour faire des photocopies et hop, le piège se referme. Entendez par là qu’elle ne peut plus sortir de ce local sans fenêtre et de dimensions réduites. Que va-t-elle faire ??? S’énerver ? C’est mal la connaître. Eva-Lena est certaine que le vigile passera et la délivrera. Que nenni. Il lui faut se rendre à l’évidence, elle restera coincée ici un long, très long moment. Voyons, nous sommes vendredi soir….

Elle en profite pour ranger le local (ce vieux réflexe d’ordre), dort, compte les dalles du plafond, en actionnant la minuterie, elle compte les secondes jusqu’à ce que la lumière s’éteigne…. Toujours rien à l’horizon.

Alors là, le cerveau se met en marche, elle repense à sa vie qu’elle juge très convenable, ce sont les autres qui ne comprennent pas… Elle fait tout pour leur bien !!!!!

Eva-Lena, enfermée dans ce cagibi, ne peut se laver, elle est OBLIGEE de faire dans la poubelle puisque l’horloge biologique a ses impératifs. Petit à petit, l’armure se fendille, elle commence à s’humaniser. Ses méditations ne portent plus seulement sur les devoirs, mais aussi sur sa vie, leur vie de couple, la vie de famille. Elle commence à entrevoir le fait qu’elle est à côté de sa vie. Bref, elle entame une remise en question.

 

Les traits des personnages sont un peu outrés. ….Bien sûr, l’on ne s’y reconnait vraiment, mais alors vraiment pas, par contre, la collègue !!!!.

Que dire ?  Tout ceci m’a paru un peu longuet, froid. Je ne peux nier que l’écriture est agréable, mais bon… après, je ne peinais pas à m’endormir et je ne rêvais pas que j’étais enfermée.

Commenter cet article

Richard 21/09/2011 02:43



Bonjour Zazy,


Je passerai donc mon tour !!


Merci pour ce commentaire !


J'ai toujours beaucoup de plaisir à te lire ...



zazy 21/09/2011 09:52



Tu as raison !!!! La prochaine fois que tu as des photocopies à faire, fais gaffe à la porte !!!! Sinon, introspection obligatoire !!!