Julien Sandrel - La vie qui m'attendait

La vie qui m’attendait

Julien Sandrel

Editions Calman Levy

318 Pages

Mars 2019

ISBN : 9782702163498

 

4ème de couverture :

« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »

Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui vient de lui parler. Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille.Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis

l’adolescence sous un classique châtain.

Qui était à Marseille ?

Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même. En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage

entre rires et douleurs.

UN ROMAN LUMINEUX SUR LA QUÊTE DU BONHEUR, LA FORCE DES LIENS FAMILIAUX ET LE COURAGE DE RÉINVENTER SA VIE.

L’auteur (site de la maison d’édition) :

Julien Sandrel a 39 ans. La Chambre des Merveilles (Prix Méditerranée des lycéens 2019, Prix 2019 des lecteurs U), son premier roman, a connu un succès phénoménal en librairie. Vendu dans vingt-cinq pays, il est en cours d’adaptation au cinéma.

========================

Romane trente-neuf ans, médecin généraliste, fille unique élevée par son père après le décès de la mère. Cette jeune femme se sent vieille « Je m’exprime comme une vieille, je vis comme une vieille, je ne discute qu’avec des vieux. Je suis vieille. Vieille et seule, voilà le résumé de ma vie. »

Romane va se découvrir une sœur jumelle, jumelles monozygotes.

Pourquoi n’ai-je pas adhéré à ce livre qui a un seul mérite à un certain moment : déboucher les glandes lacrymales. Avouez que ce n’est vraiment pas assez, j’en demande plus. Pour le reste, tout va trop vite, semble hautement improbable, superficiel, trop attendu.

Bref, ce n’est pas, pour moi, une bonne découverte de l’auteur avec ce livre qui a rencontré, si j’en crois les différents sites que je suis, le plébiscite de nombreux lecteurs-lectrices.

J’avais remarqué ce livre sur le blogue de HCD et l’avais de suite demandé à la bib. Désolée, Henri-Charles, sur ce coup-là, je ne te suis pas


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

manou 30/11/2020 11:37

J'ai noté son premier mais je ne l'ai pas encore lu. Je note tout de même ce titre à-côté mais j'ai bien compris que cette fois, tu n'a pas vraiment aimé. C'est dommage qu'il soit trop superficiel car le sujet me plaisait...

zazy 30/11/2020 17:26

Il a beaucoup d'adepter, alors, essaie

Lydia 27/11/2020 17:17

Mais tu fais des billets plus vite que ton ombre !!! Quand je pense à toutes mes critiques en retard...

zazy 27/11/2020 17:38

Oh non !! ça fait querlques jours qu'ils sont en chantier, sauf celui-ci

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog