Rencontre avec Cécile Oumhani

Vendredi dernier, Wilfrid, la librairie Le Cyprès et les Editions La tête à l'envers ont invité Cécile Oumhani à venir parler de ses livres de poésie, Passeurs de rives et Mémoires inconnues

En ouverture, elle nous a lu deux ou trois de ses poésies et, là, je fus sous le charme de ses mots.

Les rives, le passage de l'une à l'autre, les traces du passé... tout cela est partie intégrante de son œuvre, tout comme son besoin de communiquer de relier les rives, les êtres, être passeuse en quelque sorte.

Son métissage culturel, une mère anglo-canadienne, un père français, lui ouvre les frontières aux autres tout comme son désir de rapprochement. Cécile Oumhani parlait de ces fameuses lettres par avion bleues d'un papier très fin que sa famille recevait du Canada et le rituel de la lecture à voix haute des missives. Son époux, tunisien, lui a ouvert les portes d'une autre culture riche et matière de ses romans.

Je n'appréhende que très, très peu la poésie, peut-être par peur de ne pas m'y trouver, de ne pas avoir le temps de m'y perdre comme dans un roman où je peux m'enfouir dans les mots de l'auteur ; mais j'avoue que, si Cécile Oumhani veut venir dans mes fauteuils au coin du feu pour me faire la lecture de ses poèmes, je suis preneuse !!

J'ai également découvert qu'à plusieurs encablures, mais pas tant que cela, de chez moi, il y avait une autre maison d'éditions : La tête à l'envers. Cerise, très importante, sur le gâteau, l'objet livre est d'une très grande qualité, presque luxueux, de cette élégance feutrée et simple. Les poèmes sont illustrés de dessins à l'encre qui accompagnent les vers.

Une soirée plus qu'agréable qui m'a permis de rencontrer une très belle personne toute en douceur apparente, proche et ouverte (merci pur votre gentille dédicace) et une éditrice nivernaise fort intéressante.

Merci Cécile Oumhani, merci Dominique Sierra, merci Wilfrid

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Aifelle 20/01/2020 17:26

Tu me donnes envie d'aller voir de plus près la poésie de cette dame. C'est très agréable ce genre de rencontre, on en ressort plus riche ..

zazy 21/01/2020 22:44

Tout-à-fait. La librairie de Wilfrid nous propose plusieurs rendez-vous avec des auteurs et, lorsque je peux y aller, c'est un réel plaisir.

manou 20/01/2020 10:24

Une soirée que j'aurais également beaucoup aimé...Merci de nous en parler cela me donne envie de découvrir ses poèmes, de plus je n'ai pas encore découvert ses romans.

zazy 21/01/2020 22:42

Une très belle écriture... Tu sais qu'ils peuvent voyager vers toi

Cécile Oumhani 20/01/2020 08:41

Merci, chère Zazy, pour le bel écho que vous donnez à cette soirée. Très heureuse d’avoir fait votre connaissance !

Dominique Sierra 20/01/2020 06:31

Merci pour cet article qui me fait revivre cette belle soirée au Cyprès ! Je souscris à tout ce que vous dites de Cécile Oumhani... Vous dites que vous n'êtes guère lectrice de poésie mais vous avez vibré à la lecture de ses poèmes, ce qui me fait penser que vous aimez la poésie sans le savoir, il suffirait peut-être que vous apprivoisiez l'idée et le mot !! Je crois qu'on a le tort, parfois, de vouloir lire un recueil "d'un seul coup" comme on lit un roman, cela inquiète a priori ! Peut-être pouvons--nous être comme devant une œuvre d'art : on la déguste lentement, par petits coups d’œil plus ou moins longs, on s'en imprègne peu à peu - on l'apprivoise oui... (ou peut-être est-ce elle qui nous apprivoise ??) Quoi qu'il en soit de cette digression, merci de votre écoute attentive et amicale et merci de m'accueillir comme lectrice de votre blog.

zazy 21/01/2020 22:41

Je crois que vous avez raison. J'y viendrai, peut-être par les mots de Cécile Oumhani. Vous êtes la bienvenue sur mon blogue de lectrice passionnée à défaut d'être passionnante

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog