Soluto - Redites-moi des choses tendres

 

Redites-moi des choses tendres

Soluto

Editions du Rocher

Septembre 2017

504 PAGES

ISBN : 9782268095158

 

4ème de couverture :

C'est l'histoire d'un couple qui se sépare, d'une famille qui explose. Il y a un homme veule et une femme digne, des éperdus et des chairs à plaisir, des enfants manipulateurs. Il y a de l'amour, du sexe, de la violence, du désir, de la bêtise, du gâchis, des fuites, des trouilles bleues, du hasard taquin, des magasins de parfumerie, du skate-board, une poire de vitesse, des mensonges, un voyage, du chic et une boutique pour dame. Du tragique, des drôleries, de la fatalité.

 

Soluto vit au Havre. Redites-moi des choses tendres est son premier roman.

Il a publié un recueil de nouvelles au Dilettante en 2013, Glaces sans tain.

 

=====================================

 

« Parlez-moi d’amour

Redites-moi des choses tendres »

 Dans cette famille, ils n’ont pas dû se dire beaucoup de choses tendres. Oui, quelle famille ! Chacun dans son coin.

Le père travaille dans une société de téléphonie et est pressuré par ses supérieurs, vous savez ces nouvelles méthodes de management. Cet être veule, jouisseur triste aux diverses maîtresses est doté d’une couardise sans limite. Il s’est permis d’envoyer, par mail, une « jolie » lettre de rupture à sa femme en voyage scolaire en Allemagne. Une lettre emplie de fiel, de regrets. Oh, les tergiversations du bonhomme ! qui apprenant que sa femme aurait perdu son portable, se dépêche de fouiller son ordinateur pour effacer ce courrier de rupture de sa boîte mail ! Eugène n’a vraiment pas une haute opinion de son épouse, comme si elle n’allait pas s’en apercevoir….

Barbara, l’épouse est professeur dans un établissement privé, actuellement en voyage scolaire en Allemagne. Elle se laisse courtiser par un collègue énamouré de la belle distante, pourtant elle préfère casser sa libido en courant plutôt que faire l’amour avec son mari. . Cela ne l’empêche pas de tomber sous le charme d’un lycéen jusqu’à lui faire une petite gâterie

Ce charmant couple a deux enfants à l’avenant. Le fils se drogue, fait l’école buissonnière, dresse des plans pourris. La sœur, très travailleuse pour pouvoir foutre le camp le plus rapidement possible de la maison et partir étudier à Paris se donne des sensations violentes en volant dans un magasin de produits de beauté.

Il n’y a aucune communication entre eux, presque de la haine. C’en est stupéfiant.

Bien sûr, la mère n’a pas perdu son portable et connait les termes exacts de la missive de rupture. A son retour, l’ambiance se dégrade (doux euphémisme).

L’écriture,  quelque fois belle, crue, hachée, dissonante colle parfaitement à cette famille.

Ce qui m’attriste le plus c’est que c’est possible dans la « vraie » vie. Quelle tristesse, quel cynisme dans les relations familiales. Bref, un livre qui ne laisse pas indifférent, même s’il m’a pris des envies de prendre les personnages et de leur coller des baffes. Qu’est-ce que cette famille a pu me porter sur les nerfs. Une vraie tribu d’orchidoclastes.

PS : J'aime beaucoup le bandeau avec cette bouche un peu cabossée, œuvre de l'auteur

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Alex-Mot-à-Mots 19/12/2017 13:15

Une tribu orchidoclaste ? J'adore ton adjectif.

zazy 19/12/2017 17:31

Trouvé dans une lecture passée et adoré !

manou 18/12/2017 07:47

Et bien en effet que de violence ! Quand on pense que certaines familles vivent ce type de situation cela fait froid dans le dos. A voir. J'aime aussi la couverture

zazy 18/12/2017 11:44

Dure lecture

Lydia 18/12/2017 07:25

Je sens que je vais avoir la chanson dans la tête toute la journée ! Tu me diras, ça m'évitera d'oublier le titre !

zazy 18/12/2017 11:45

Et je sais ce que cela signifie une scie dans la tête !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog