Guy Delisle - Chroniques birmanes

  • zazy

Chroniques birmanes

Guy Delisle

Editions Delcourt

Collection Shampoing 

2007

ISBN : 9782756009339

 

Guy Delisle suit sa femme, administratrice de Médecins sans frontières en Birmanie. Pendant que Madame se débat pour des papiers, pour pouvoir faire son job, Guy Delisle s’occupe du bébé tout en exerçant son métier de dessinateur de BD.

Il nous dessine la vie quotidienne dans ce pays soumis à une dictature pure et dure. Ainsi, les birmans sont fous du bébé mais, lorsqu’il est seul, personne ne lui dit bonjour

Les anecdotes feraient sourires si le sujet n’était si grave ; Lorsque Môssieur le Président décide de créer une nouvelle capitale du jour au lendemain, les ravages du SIDA, les écoutes, la pauvreté, les contrôles, la peur….

Les anecdotes feraient sourires si le sujet n’était si grave ; Lorsque Môssieur le Président décide de créer une nouvelle capitale du jour au lendemain, les ravages du SIDA, les écoutes, la pauvreté, les contrôles, la peur….

Au détour d’une page, sujet sur les investissements de Total et ses accommodements avec le pouvoir en place. Puis Delisle revient au quotidien comme les fêtes dans les ambassades… Il promène beaucoup Bébé et va même essayer de passer devant la maison d’Aung San Suu Kyi, retenue prisonnière chez elle (c’était avant 2010). Nous passons aux tours et détours des dirigeants concernant MSF et les centres médicaux en zone non prioritaire.

 

Le must ironique, le détail qui tue : les poches des chemises des militaires ne sont pas au même endroit que vous soyez gradé ou pas, il y a de la barrette dans l’air.

L’air de rien avec son bébé, sa poussette, ses crayons, Guy Delisle établit un état des lieux qui, je l’espère, est moins pire maintenant. C’est ce décalage entre la vie familiale et tranquille d’expatrié de l'auteur, entre ses petits bobos et le mal qui ronge ce pays qui font le sel de ce livre. Un livre que j’ai beaucoup apprécié et où j’ai détaillé chaque page.

 

Pas facile pour une non-initiée en BD adulte de lire et regarder les planches. Je confirme ce que dit Guy Delisle aux membres féminins du Baby-Group : Faire de la BD, ce n’est pas juste une occupation, c’est vraiment un métier.

 

J’attends que Chroniques de Jérusalem soit disponibles à la bibliothèque pour continuer mon immersion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
A
Nous sommes allés en Birmanie l'an dernier et ce livre nous avait été offert à la suite de notre voyage. Il m'a rappelé beaucoup de souvenirs....
Répondre
Z
J'espère sincèrement que les choses se sont amliorées
L
Je découvre que tu lis aussi des BD et tu nous en offres donc les critiques...moi qui suit une dévoreuse de BD, je prends des notes, merci;
Répondre
A
J'ai lu "chroniques de Jérusalem" avant. J'ai aimé les deux, c'est un regard intéressant sur les pays où il séjourne.
Répondre
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog