Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Articles avec #claude pujade-renaud

Claude Pujade-Renaud - Belle mère

11 Janvier 2014, 23:06pm

Publié par zazy

Belle mère

Claude Pujade-Renaud

Editions Actes Sud

1994

165 pages

ISBN : 9782742701599

 

4ème de couverture :

 

Par une petite annonce du Chasseur français, Eudoxie, quarante-sept ans, rencontre et bientôt, épouse Armand, sexagénaire, veuf comme elle, flanqué de Lucien, son fils –trente ans passés, taciturne, sauvage, peut-être même à moitié fou. Et voici qu’elle s’installe dans le modeste pavillon de Meudon Val-Fleury où habitent les deux hommes…. Deux ? Pas pour longtemps. La guerre qui survient est fatale à Armand : il laisse à Eudoxie la charge de l’encombrant beau-fils dont elle n’a que faire –avec lequel, cependant, elle va tentera de vivre…

Histoire d’une mariée condamnée bien malgré elle à être belle-mère, roman d’un « arrangement » insolite entre deux individus qui ne se sont pas choisis, variation douce-amère sur le troisième âge, ce livre est comme un adieu, à travers le siècle, à une génération de gens simples, discrets, respectueux de leur destin. Dans une écriture complice et toujours vigilante, Claude Pujade-Renaud y met surtout en lumière un magnifique portrait de femme, aux plus beaux jours de la petite France des banlieues.

 

L’auteur

Née en 1932, Claude Pujade-Renaud a étudié la danse contemporaine à Paris, Londres et New York (école de Martha Graham). Danseuse, chorégraphe et enseignante, elle a contribué à la diffusion de la danse moderne américaine en France. À l’âge de quarante ans, elle se tourne vers l’écriture, avec le soutien de son compagnon et écrivain Daniel Zimmermann. Elle publie son premier roman La Ventriloque aux éditions des Femmes en 1978. Belle-mère a obtenu le prix Goncourt des Lycéens en 1994.

========

Tiens, le titre a un autre sens puisqu’il ne s’écrit pas belle-mère mais belle mère. Cela traduit la relation d’Eudoxie et Lucien le fils de son second mari décédé peu après leur mariage.

Eudoxie apprivoisera Lucien paranoïaque, comme on fait avec un petit chat sauvage, Elle m’a fait penser au Petit Prince de Saint Exupéry. Elle ira même plus loin et fera un véritable travail de thérapie pour lui éviter un internement psychiatrique. Lucien, grâce à la patience de sa belle-mère arrivera à se comporter peu ou prou comme un adulte.

Ce livre, sur le respect de l’autre, est une bien belle histoire. Le temps passe et laisse des traces. La vieillesse arrive sans se montrer et puis il faut se rendre à l’évidence, elle est là. Eudoxie à 94 ans ne peut plus s’occuper de Lucien. Elle entre en maison de retraite pour y finir ses jours (théoriquement). La séparation est dure des deux côtés. Il la rejoindra (peut-être) lorsqu’une chambre pour couple se libérera.

Ce magnifique roman parle  des relations de confiance qui peuvent s’établir entre deux personnes que tout sépare. Ainsi, pour Lucien, Eudoxie, de belle-mère, devient belle mère

Claude Pujade-Renaud a su trouver les mots simples du quotidien, des phrases emplies de tendresse, d’émotions avec, en prime, une promenade dans une banlieue en pleine modernisation. Un vrai petit bonheur de lecture avec une fin insoupçonnée mais logique.

 

Ce roman a été couronné par le Goncourt des lycéens en 1994.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires