Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Michel Quint - Effroyables jardins

11 Septembre 2013, 20:20pm

Publié par zazy

 

Effroyables jardins

Michel Quint

Editions Joëlle Losfeld

2000

65 pages

ISBN : 9782844120649

 

 

4ème de couverture :

" Certains témoins mentionnent qu'aux derniers jours du procès de Maurice Papon, la police a empêché un clown de rentrer dans la salle d'audience. Il semble que ce même jour, il ait attendu la sortie de l'accusé et l'ait simplement considéré à distance sans chercher à lui adresser la parole. L'ancien secrétaire général de la préfecture a peut-être remarqué ce clown mais rien n'est moins sûr. Par la suite l'homme est revenu régulièrement sans son déguisement à la fin des audiences et aux plaidoiries. A chaque fois, il posait sur ses genoux une mallette dont il caressait le cuir tout éraflé. Un huissier se souvient de l'avoir entendu dire après que le verdict fut tombé : - Sans vérité, comment peut-il y avoir de l'espoir ? " L'auteur dédie ce court texte lumineux, émouvant et métaphorique à la mémoire de son grand-père, ancien combattant à Verdun et de son père, ancien résistant.

 

=========

Déjà séduite par l’écriture de Michel Quint, je ne pouvais passer à côté de ce petit bijou. En peu de pages, Michel Quint raconte ce que, nous aussi, avons pu connaître, à savoir la honte des faits et gestes de son père. Ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère tous les deux.

Un soir Gaston révèle à Lucien les raisons pour lesquelles son père, chaque week-end se grime en clown. Il lui dit tout : la résistance, le dynamitage du transformateur, la prise d’otage... Alors, Il comprend l’attitude de son père, les regards, les silences. Alors il découvre le courage simple de son enseignant de père et l’hommage à celui qui leur a sauvé la vie en mettant son nez rouge au service des autres.

Michel Quint nous offre un récit juste, poétique, émouvant. Comme Lucien on se retrouve tout couillon devant ce récit et la fin est un joli pied de nez de clown.

Un récit profond, humain, qui ouvre une lueur dans ce monde de brutes. Au pays des salauds, certains font également de la résistance. Le courage, l’abnégation, l’amitié, la famille peuvent être plus que des mots sans références à la devise de Pétain. A faire lire

D'autres avis : LilibaLibfly -

Commenter cet article

Violette 30/09/2013 16:33

j'aime beaucoup Michel Quint et ce roman fait partie de mes préférés! Par contre, je l'ai fait lire à des 3è et ça n'est pas passé du tout :-(

zazy 30/09/2013 17:53

C'est possible, il sont à des années lumières de tout ça

clara 27/09/2013 15:37

Il y est!!!!

zazy 27/09/2013 19:48

Alors, bonne lecture, j'attends ton billet, préviens-moi

clara 27/09/2013 15:16

Ton billet est une piqure de rappel ! je m'étais promis de le lire !

zazy 27/09/2013 15:28

Fais-le, il doit être dans toutes les bibliothèques

Philippe D 15/09/2013 21:23

Je n'ai encore rien lu de cet auteur. Ses romans ont un rapport avec la guerre, je crois...
Bonne semaine.

zazy 15/09/2013 21:37

Celui-ci oui si on veut. Ceux que j'ai lu parlaient de tout autre chose mais avec la même écriture.

Yv 15/09/2013 12:23

D'accord avec toi , l'écriture de Michel Quint est admirable !

zazy 15/09/2013 12:49

oui,