Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Léo Lapointe - Veuve coquelicot

2 Octobre 2013, 21:34pm

Publié par zazy

 

Veuve Coquelicot

Meurtre au champagne

Léo Lapointe

Editions Krakoën

446 pages

Février 2013

ISBN : 9782367940182

 

4ème de couverture :

Une vieille dame héritière d’un empire économique dont le fleuron est une prestigieuse maison de champagne, un conflit familial, des vautours qui guettent, certains depuis le sommet de l’Etat, voilà les ingrédients de l’affaire Berthe Woettencourt. Quand débarque une jeune journaliste un peu naïve, envoyée pour écrire une biographie de la vieille dame, rien ne va se passer comme prévu. De la glace dans le champagne, c’est un crime !

 

L’auteur :

Léo Lapointe, né en 1953 à Boulogne-sur-Mer, partage sa vie entre Côte picarde, Belgique et des missions à l’étranger (Afrique, Moyen-Orient, Amérique Latine). «Veuve coquelicot » est sont sixième polar édité par les très jeunes Nouvelles Editions Krakoën.

=========

J’ai aimé le titre de ce livre. Catherine a eu la gentillesse de le laisser voyager jusqu’entre mes mains. J’ai apprécié la qualité du livre avec sa couverture cartonnée orange.

Le sous-titre « l'affaire Berthe Woettencourt, ça vous dit quelque chose » n’est pas sans me rappeler quelque chose de pas trop joli, joli.

Salomé est envoyée par France-Match auprès de cette chère Berthe Woettencourt, appelée « la veuve coquelicot », pour en écrire la biographie. Une grande fortune dans le champagne, une maison de maître transformée en auberge de luxe, un mari mort subitement, deux enfants, des amoures de jeunesse tumultueuses, une gestion ambitieuse et d’une main de fer de la propriété, exportation aux USA…. C’est de tout cela dont veut parler Salomé dans son livre.

Mais on le sait bien, les journalistes aiment fourrer leur nez et le reste dans ce qui ne les regarde pas et Salomé ne fait pas exception. Titillée par les éclats d’une discussion elle décide d’approfondir le sujet. Elle questionne donc le caviste qui lui apprend la mort de Johann, époux de Frida, elle-même fille de Berthe. Ah oui, le caviste est également le père de Johann et donc le beau-père de Frida (vous suivez ?). Pendant la conversation il lui apprend comment est mort son fils.

Salomé va s’incruster, espérant toujours que son rendez-vous avec la vieille dame, prévu puis annulé, puis re-prévu, puis re-annulé…. arrivera. En attendant, il faut bien satisfaire la curiosité qui lui enjoint de faire connaissance avec Frida et savoir ce qui s’est vraiment passé.

Et alors, et alors…. Vous n’avez qu’à le lire, en plus vous passerez un bon moment. Vous apprendrez, entre autre, beaucoup de choses sur le champagne.

Léo Lapointe maîtrise fort bien son sujet et la région. Ses descriptions ne sont jamais redondantes. Le milieu grand-bourgeois champenois, les intrigues financières et politiques qui se mélangent, les grands requins financiers tout cela est fort bien décrit ; Les petites ou grandes maisons de champagne sont la proie des groupes de luxe, ces holdings qui ne pensent qu’au fric. Léo Lapointe raconte la vie du village. Tout se sait, les cancans vont bon train, certains pas si faux que ça ; comme on dit : il n’y a pas de fumée sans feu et une telle famille attise la curiosité.

Tout ceci et même plus, Salomé le découvre quelque fois à ses dépends. Vous apprendrez, entre autre, qu’un glaçon peut faire très mal. Tiens cela me rappelle l’histoire de cette anglaise qui a tué son mari avec un gigot congelé et qui a proposé aux policiers venus enquêter de partager ledit gigot cuit !

Chaque chapitre a un titre-résumé très succinct qui ne manque pas d’humour « Sur la montagne de Reims, la glace peut cacher les bulles » « Au chapitre 22, on se demande encore si la police va débouler. C’est dire l’état des services publics en France. » « « Je ne suis pas opposé au cumul des mandats. Voici d’ailleurs le numéro de compte de mon micro-parti. » Un ancien ministre du Budget ».

Un polar que j’ai lu avec plaisir. Un heureux moment de lecture et une nuit très très écourtée. Je sais que je ferai un bout de chemin avec Krakoën et Léo Lapointe. Je devrais lire bientôt Miss Lily-Ann, de Lucienne Cluytens. En attendant, je vous offre une flûte de champagne pour trinquer à la réussite de Krakoën.

 

Commenter cet article

Yv 03/10/2013 13:23

Miss Lily-Ann m'attend

zazy 03/10/2013 13:31

Ah toi aussi !