Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Roger Jon ELLORY - Les Anonymes

9 Mars 2012, 22:10pm

Publié par zazy

Les Anonymes

 

Les Anonymes

Roger Jon Ellory

Traduction de l’anglais : Clément Baude

Editions SONATINE

689 pages

ISBN : 9782355840302

 

 

4ème de couverture :

 

Washington. Quatre meurtres. Quatre modes opératoires identiques. Tout laisse à penser qu'un serial killer est à l'œuvre. Enquête presque classique pour l'inspecteur Miller. Jusqu'au moment où il découvre qu'une des victimes vivait sous une fausse identité, fabriquée de toutes pièces. Qui était-elle réellement ? Ce qui semblait être une banale enquête de police prend alors une ampleur toute différente et va conduire Miller jusqu'aux secrets les mieux gardés du gouvernement américain.


Biographie de R.J. Ellory :


R-J Ellory est né en 1965. Après l'orphelinat et la prison, il devient guitariste dans un groupe de rythm'n'blues, avant de se tourner vers la photographie. Après Seul le silence et Vendetta, Les Anonymes est son troisième roman publié en France.

 

Mon avis :

Lors de mes promenades dans les blogues amis ou inconnus, je voyais souvent le nom de R.J. ELLORY, cela a fini par piquer ma curiosité et me voici avec « les Anonymes », un gros pavé, du solide. Dès la première page, je suis happée et il en sera ainsi jusqu’au mot fin. Je vous le redis, c’est du sérieux.

L’inspecteur Miller est chargé d’enquêter sur 4 cadavres exécutés de la même manière. Ces femmes ont été atrocement mutilées puis étranglées, chacune un ruban de couleur différente muni d’une étiquette vierge autour du cou. Apparemment, c’est l’œuvre d’un même homme, un serial killer. Seul le dernier est différent ; Catherine Sheridan a été tabassée post mortem. La visite de la maison de cette femme laisse perplexe Miller car rien ne la personnalise. Miller et son adjoint Roth (tiens, ces noms me disent quelque chose !) vont aller de découvertes bizarres en bizarreries. Mais, ne dévoilons pas….

Alternance de récit. Une voix anonyme s’exprime. Les premières lignes laissent à penser qu’il puisse s’agir d’un criminologue ou d’un policier, puis au fil de ces apartés, nous découvrons un agent de la CIA. Ses confessions, il s’agit bien de cela, font froid dans le dos. Il raconte son hameçonnage, son apprentissage puis son départ pour le Nicaragua et tout le reste. Intriguée, je suis allée vérifier sur Internet et la base de départ est véridique. Brrr !!! cela fait froid dans le dos.

Miller patauge, ne comprend plus rien. Une piste s’ouvre pour se refermer de suite. Pas d’identité, pas de trace, pas de paiement par carte, rien, nada, à en devenir fou. L’impression d’être suivi, épié le poursuit.

 

Comment et pourquoi ces femmes ont-elles changées d’identité ? Pourquoi étaient-elles seules ? Pourquoi personne n’a jamais réclamé leur corps ? Pourquoi tous ces verrous dès qu’il essaie d’ouvrir une piste ? Toutes ces questions, je me les pose avec Miller et Roth, je les suis dans leur enquête. Au fur et à mesure des confessions  j’ai l’impression que Miller se transforme en marionnette dont Robey (l’agent de la CIA) tire les ficelles pour arriver où ?

Rassurez-vous, je ne vous dévoilerai pas la suite, d’ailleurs j’en ai déjà trop dit.

 

Roger Jon Ellory m’a pris dans les nasses de ses lignes et je n’ai jamais pu m’en défaire… Je regrette un peu la fin convenue, mais nous sommes aux U.S.A....

 

Un bouquin que j’ai lu avec grand plaisir. Ellory est un bon conteur et sait très bien « confesser » et rendre le confessé sympathique. Sa base politique, sur les agissements de la CIA, est solide et documentée. Vraiment un bon bouquin

Commenter cet article

Richard 10/03/2012 20:41


Un de mes auteurs préférés ...


Si tu ne l'as pas lu, je te conseille "Seul le silence" !


Bonne lecture


Amitiés

Anne(De poche en poche) 09/03/2012 22:36


De cet auteur, j'ai lu, bien évidemment, "Seul le silence" et "Vendetta" ; deux livres que j'ai adoré avec une préférence pour "Vendetta" que j'ai lu en deux jours. Il va falloir que j'aille à ma
bibliothèque pour voir si il est possible de l'avoir celui-là car il me fait vraiment trop envie. Bises, Zazy.

zazy 09/03/2012 22:39



Je vais me pencher sur le cas de "Seul le silence"