Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Peter SEEBERG - Minimum vital

8 Novembre 2011, 14:32pm

Publié par zazy

Minimum-vital.jpg

Minimum vital

Peter SEEBERG

Roman traduit du danois par Michel CADARS

Editions Actes Sud

166 pages

 

Biographie de l’auteur :

Peter Seeberg, né en 1925, a débuté en littérature avec un roman remarqué : personnages secondaires (1957). Avec des récits, des drames, des nouvelles (cf l’Enquête et autres nouvelles, Arcane 17, 1984), il s’est attaché depuis lors un public grandissant. Minimum vital est un de ses romans les plus fameux. Peter Seeberg vit aujourd’hui à Viborg où il exerce les fonctions d’Inspecteur des Musées.


4ème de couverture

LE POINT DE VUE DES EDITEURS

 

            Tom est un écrivain raté, arrivé au bout du rouleau. Sa femme elle-même, écœurée par sa paresse, ses ruses et ses mensonges, est sur le point de le quitter. C’est à ce moment-là que Méphisto surgit sous les traits de Hiffs, un personnage désinvolte, riche, blasé, qui offre à Tom une chance inespérée : une somme d’argent importante contre un texte dans lequel Tom touchera à l’essence même de sa vérité. Le petit Faust, en relevant le défi, va révéler la consternante confrontation de l’impuissance et du désir.

Pour donner la parole à la littérature danoise dans un domaine scandinave en pleine effervescence, nous avons choisi ce roman existentiel de Peter Seeberg car il allie de manière exemplaire la tradition Kierkegaardienne à une grande modernité de l’écriture. Et puis, c’est un vrai romain où la réalité du héros passe par la subtilité de la notation et l’indiscrétion de la plume.

Bertrant PY et Hubert Nyssen

 

 

 Mon avis

 

Je suis allée jusqu’au bout de ce livre que j’ai trouvé particulièrement ennuyeux, pourtant bien écrit-traduit. Tom, cet écrivain raté et imbu de lui-même, égotique ne m’a pas paru intéressant

Tom-Faust n’a pas pu ou voulu relever le défi que lui proposait Hiffs-Méphisto et, donc, se confronter à sa réalité. Il disserte beaucoup, mais est incapable de le transcrire dans un livre « On pouvait prouver le monde, mais pour l’essentiel le monde était vide. La nature était vivante, on pouvait prouver cela, le sentir, le voir, le toucher, l’entendre, mais la réalité laissait à désirer ; quelques secondes d’évidence suffisaient à l’anéantir » Minimum vital pourrait être le surnom de Tom. C’est ce qu’il assure tant dans sa vie sentimentale que pour le reste qui n’est pas lui.

 

 

 

Commenter cet article

Catherine 10/11/2011 15:13



Je dois avoir du mal avec la littérature danoise... Je n'ai pas aimé les Contes de Karen Blixen... Ni In vino veritas du philosophe Søren Kierkegaard...



zazy 10/11/2011 16:31



Je voulais acheter In vino veritas !!!


Mais, là le titre reflète le livre : minimum vital



Sharon 08/11/2011 17:08



Ton avis ne me donne pas vraiment envie de découvrir cette oeuvre.



zazy 08/11/2011 18:25



je me suis vraiment ennuyée à lire ce livre