Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Gilles Paris - Au pays des kangourous

23 Février 2013, 17:30pm

Publié par zazy

http://www.gillesparis.net/kangourous_revue_presse/kangourous_revue_presse.1.jpg

Au pays des Kangourous

Gilles PARIS

Editions Don Quichotte

250 pages

Janvier 2012

ISBN : 9782359490589

 

4ème de couverture :

 « Ce matin, j’ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j’ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d’hier soir. J’ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m’a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout replié sur lui-même. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand mon papa. » Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien. En fait, le couple n’en est plus un depuis longtemps, la faute au métier de Carole, qui l’accapare. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole est une femme d’affaires, elle passe sa vie en Australie, loin d’un mari qu’elle n’admire plus et d’un enfant qu’elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, Simon voit son quotidien bouleversé. L’enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque et jamais mariée, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières », et prête à tout pour le protéger. Mais il rencontre aussi l’évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets, que les couloirs trop blancs de l’hôpital font paraître irréelle et qui semble pourtant résolue à lui offrir son aide. Porté par l’amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu’il s’invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu’à toucher du doigt une vérité que l’on croyait indicible.

 ====

  « Ce matin j’ai trouvé papa dans le lave-vaisselle ». Pas facile à gérer pour un gamin de 9 ans, surtout avec maman qui part toujours pour le pays des kangourous vendre ses yaourts.

Heureusement, grand-mère arrive pour s’occuper de tout ça.

 Paul, le père, est écrivain, enfin nègre et cela semble lui convenir au grand déplaisir de sa femme qui le voudrait plus ambitieux. Ambitieuse, elle l’est pour deux ; directrice marketing chez Danone en Australie, elle  n’est pas souvent à la maison. C’est la buiseness-woman dans toute sa splendeur. Toujours à parler dans son portable lorsqu’elle est avec eux, jamais de câlins ni bisous dans le cou.

 Paul a pété les plombs c’est le moins que l’on puisse dire. Il est hospitalisé dans un établissement spécialisé et Simon habite chez sa grand-mère.

 Lily ! J’t’aime bien Lily quand tu souris dis la chanson mais, qui est-elle, elle qui semble sortir de nulle part, allant partout, capable d’expliciter le « pas facile à expliquer » ? Pour moi, ce n’est pas une enfant autiste, mais plutôt un désir de Simon, une petite fille sortie tout droit de son imagination, de son grand désir et besoin de savoir ce dont souffre son père.

Les rêves de Simon prennent également une grande place dans ce livre. Il est vrai que lorsque l’on est enfant, on rêve tout éveillé avec l’espoir que cela marchera, mais bon, ces digressions sont un petit peu trop longues.

 Ce postulat de départ : laisser parler un enfant, permet de parler de la dépression avec plus de légèreté peut être intéressant et Gilles Paris a su trouver les mots, mais…..

 En résumé, un livre que j’ai lu avec plaisir mais qui ne me laissera pas un grand souvenir. Je reconnais avoir quelques problèmes avec ce genre de livre où l’auteur se met dans la peau d’un enfant et où les adultes y sont un peu trop caricaturaux.

 

Commenter cet article

Lystig 27/02/2013 17:58


un livre que je lirai quand il sortira en poche !

zazy 27/02/2013 18:21



Un peu déçue tout de même



Yv 24/02/2013 14:12


Pas trop fan des livres dans lesquels le narrateur est un enfant moi non plus et si comme toi, j'ai trouvé les rêves de Simon un peu loguets, j'ai vraiment apprécié ce roman

zazy 24/02/2013 15:05



J'ai aimé la lecture, mais....