Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Claire Wolniewicz - Sainte Rita patronne des causes désespérées

7 Septembre 2011, 10:32am

Publié par zazy

Sainte Rita patronne des causes désespérées

Claire Wolniewicz

Editions Pocket « Nouvelles voix »

110 pages

 


Sainte Rita - Patronne des causes désespérées

  Livre lu dans le cadre du partanariat rue aux livres et le forum ârtage lecture que je remercie

4ème de couverture :

Toute une galerie de truculents personnages peuple cet inattendu recueil de nouvelles: on y retrouve, entre autres, Josiane, éternelle célibataire qui, à quarante-sept ans, commence à se lasser de Raoul, son compagnon idéal, un chien ; le Couple Parfait, avec leurs dix ans de mariage, leurs trois charmants enfants et le vernis qui craque lors d'un dîner mondain ; monsieur Bernard, petite fourmi dédiant sa vie à la prospérité de son commerce, au détriment de son bonheur et des siens; ou encore cette jeune femme qui troque une histoire d'amour naissante contre un drôle de partenaire... Six percutants portraits tragi-comiques par une plume inspirée, à la fois cruelle, tendre et novatrice.

 

Biographie de l’auteure (copiée sur le site Pocket)  :

 

Claire Wolniewicz est l'auteur d'un recueil de nouvelles (Sainte Rita, patronne des causes désespérées, Éditions Finitude, 2003), elle a publié en 2005 son premier roman, Ubiquité ? Prix des lycéens « Librecourt 2006 ». Après Le temps d'une chute (2008), son dernier ouvrage, Terre légère, a paru en 2009. Tous ont été publiés aux éditions Viviane Hamy.

Mon avis :

 

Josiane, femme libre, libérée avec un travail « hyper » motivant….. Vu de l’extérieur, mais de l’intérieur, c’est tout autre chose.

Un leitmotiv la suit, cette phrase de sa mère « « Fais attention à ce que tu souhaites parce que si tu te montres persévérante, la vie de l’apportera ». C’est mon icône à moi cette phrase. Je me la récite matin et soir, comme un mantra, comme la table de multiplication des è, comme le premier « je t’aime » qu’on a entendu, le premier « t’es belle » ».

Josiane n’en peut plus de collectionner les conquêtes sans en garder une !!!! Sans réussir à trouver l’homme idéal, ce qui fait qu’elle a un chien  « A défaut d’avoir l’homme idéal, j’ai donc le chien idéal ».

Josiane n’en peut plus d’écouter les conseils de ses « amis » Elles ne se rendent pas compte celles qui disent ça, à quel point ça flétrit de se sentir aussi mal aimable. Pour que des seins pointent, il fau qu’ils puissent viser quelqu’un, pour qu’une croupe soit ferme, il faut qu’une main ait envie de la caresser. Quelles idiotes ».

En larmes, elle s’adresse à Sainte Rita, bien connue et le matin elle se sent très bien. Pas de doute Rita est passée par là !!!! Et tout finit bien comme un conte de fées ? Non ce n’en est pas un, ou alors trempé dans un bain d’acide et de cynisme. Mais que voulez-vous, elle le veut son petit bonheur !!!!

 

Suivent 5 autres nouvelles très courtes dont l’enclave. L’histoire de ce petit bout de femme, cette vieille femme qui a toujours été vieille, dont « le plaisir est coincé entre la crucifixion et l’espoir de rachat ». Ils n’ont jamais fait de bruits son mari, et elle, tous les 2 venus de Pologne, lui faire le mineur au fond des puits, elle faire le ménage et élever les enfants dans leur coron. Puis, elle se retrouve seule regardant le temps passer, toujours sans faire de bruit « C’est important le temps qui passe. Ca montre qu’on est résistant, on tient malgré tout. C’est un signe de courage, de qualité ».  J’y ai entendu les chansons de Jacques Brel, senti beaucoup de  tendresse.

C’est un tout petit bouquin, dont toutes les histoires sont de qualité égale, aussi travaillées et fouillées pour rester concises. Je me suis sentie frustrée quelque fois pour une histoire trop courte. Il y a beaucoup de férocité et de désespoir dans ces 6 nouvelles que Sainte Rita aurait bien fait de visiter !!!

 

En conclusion, un joli petit livre qui se lit très très vite, sans autre prétention que nous charmer et c'est réussi.

Encore merci à rue aux livres et ârtage lecture pour cette agréable lecture.

 

La Plume au féminin2

Commenter cet article

Centrino 19/01/2012 08:38


J'avais lu de Claire son roman 'Ubiquité' que j'avais également apprécié.


Ce recueil de nouvelles est également très frais.


 


A bientôt !


 

zazy 19/01/2012 14:29



Je pense que je m'offrirai d'autres récréations avec elle