Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Chantal Thomas - Le testament d'Olympe

6 Décembre 2011, 21:34pm

Publié par zazy

Le testament d'Olympe

Le testament d’Olympe

Chantal THOMAS

Collection Points

Editions du Seuil

277 pages

ISBN : 9782757824658

 

 

4ème de couverture :

 

Ursule, jeune fille ambitieuse fuit sa famille : elle veut devenir actrice. Sur sa route, elle croise le duc de Richelieu, fournisseur attitré du gynécée royal. Rebaptisée Olympe, elle s’installe à Versailles et dévient la favorite de Louis XV. Mais on ne porte pas impunément ombrage à la Pompadour ! Dans un testament à sa sœur Apolline, elle raconte son tragique destin, des fastes de la Co

ur à la répudiation.

 

Biographie (source Evènement.fr)

 

Spécialiste du XVIIIe siècle, avant tout historienne et essayiste, Chantal Thomas n'en multiplie pas moins les casquettes. Elle enseigne dans de nombreuses universités américaines, notamment à Yale et Princeton, est directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique, collabore au Monde et à des productions de Radio France. Elle écrit des essais sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette. Elle est également l'auteur de récits plus personnels : 'La Vie réelle des petites filles' et 'Comment supporter sa liberté'. En 2002, elle obtient le prix Femina pour son premier roman, 'Les Adieux à la Reine'. Elle fait par ailleurs partie du jury du concours depuis 2003. Avec 'Souffrir' (2003), 'L' Ile flottante', 'Le Palais de la Reine' (2005) ou encore 'Chemins de sable' (2006), Chantal Thomas aborde des thèmes universels tels que la liberté, et construit un univers en subtil décalage avec la réalité, ce qui ne va pas sans séduire le public et la critique.

 

 

 

Le testament d’Olympe où la vie pas rêvée d’une aristo fauchée.

 

Sous le règne de Louis XV, 2 jeunes filles bien nées issue d’une famille fauchée et dévote vont connaître 2 destins diamétralement opposés. Lasse des brouets trop clairs du patriarche dévot, l’aînée rêve de partir, de théâtre et un beau soir, s’enfuit de chez elle…. Au désespoir d’Apolline, la plus jeune. Elle, son père l’envoie d’office au couvent avec comme gentil mot d’adieu : « vous ne pensiez pas qu’une grande fille comme vous allait passer toute sa vie dans la maison de ses parents » Attention, pas les couvents dont on parle dans les beaux romans, non, non, un couvent pour enfant bien né mais pauvre, quelque chose de sordide. Bon, soyons juste, il n’était pas le plus sordide !!! Elle n’en sortira que  pour être préceptrice dans une famille aisée.

Mais revenons à Ursule qui a décidé d’arriver en haut de l’échelle qu’elle que soit l’art et la manière… Elle se met sous la tutelle du Maréchal-Duc de Richelieu, petit-neveu du Grand Richelieu, maquereau officiel du roi Louis xv. Devenue Olympe, elle part dans « la caravane » du Duc et se retrouve dans une soupente à Paris. Richelieu vient la voir, la peaufine, l’éduque, mais….. ne la touche pas. Le Duc « offre » sa vierge Olympe à sa Majesté priapique et elle se retrouve Parc-aux-Cerfs, bordel officiel de Louis xv. Voici notre favorite du moment enceinte et direction Versailles, mais pas le château. Pour elle ce sera un petit pavillon et, à force de vouloir supplanter LA Pompadour, elle se retrouve en disgrâce mariée de force à un noble désargentée et vivant en plein Aubrac. Là, ce faut le début de la fin. La  chute fut rude. Elle nota tout dans un carnet qui se termine ainsi : « Moi, Olympe Ursule Aubain Bourbon de Quizière, née de Pauvrelieu, ai été assassinée sur ordre du roi, de lâche et épouvantable façon ». Ce livret-testament sera la seule chose que Pénélope aura en héritage.

 

Ce livre est composé de 2 parties très distinctes : la vie avant, la vie d’Apolline puis la vie d’Olympe. Chantal Thomas est comme un poisson dans l’eau avec ce 18ème siècle, cela se sent, se lit. Dans ce livre, on comprend qu’il ne faisait pas bon d’être une jeune fille sous Louis XV. Vous étiez mariée de force, mise au couvent sans votre accord…. Les femmes ne sont pas mieux loties lorsqu’elle nous décrit les sœurs au couvent, les femmes mariées, les servantes…. Son vocabulaire se fait volontiers picaresque « Il y avait là… des porcelaines superbes, même pour les usages les plus vils (je chiais dans des vasques de Sèvres !)… »

Nous dégustons une page de l’histoire de France à travers la vie d’Olympe et Apolline.

 

L’écriture soignée et moderne nous plonge dans un 18ème siècle fait de délices, d’horreurs (la guerre de 7 ans), de parfums subtils puanteur grandiose et sordide sous la coupe du Duc de Richelieu, baiseur impénitent et maquereau du roi et de notre « bon » Louis XV avec sa faim de sexe, sa peur du péché, de la mort….

 

En conclusion, un très bon livre

 

Je remercie le partenariat  logo-libflybis et points qui m'a permis de découvrir une belle auteure que je relirai avec plaisir.

Lu dans le cadre du callenge La Plume au féminin2 et du défi wildpalFINcontour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

constance93 28/01/2012 18:24


suite à ton commentaire sur mon blog, je viens faire ma curieuse et lire ton billet : effectivement, tu es très convaincue par ce livre !


un peu moins que moi, dont la lecture ne me poursuit pas et dont il ne me reste que peu de souvenirs au final.

zazy 29/01/2012 11:07



Heureusement que la diversité existe !!!! bonne lecture



George 09/12/2011 09:16


J'avais beaucoup aimé "les adieux à la reine" (que je te recommande si tu ne l'as pas déjà lu), et donc j'ai acheté ce roman-ci après, mais je ne l'ai pas encore lu... j'aime la plume de Chantal
Thomas et sa façon de nous plonger à l'intérieur de l'Histoire !

zazy 09/12/2011 14:27



J'zai de suite mis dans ma lal Les adieux à la reine. J'aime également beaucoup l'écriture fluide et classique de Chantal Thomas



Catherine 07/12/2011 20:09


Pourquoi pas. Un petit roman historique de temps en temps.

zazy 07/12/2011 20:58



Surtout lorsqu'il est très bien documenté et écrit