Michel Quint - L'éternité Livie l'éternité

L’éternité Livie l’éternité

Michel Quint

Editions Auzou

Juin 2020

156 pages

ISBN : 9782733879368

 

4ème de couverture :

"Elle", c'est Livie, une Française qui, comme Jules, passe son été à Rome. Lorsque le jeune homme lui parle de sa fascination pour les meurtres antiques et son envie de se rendre sur les lieux des crimes, Livie accepte aussitôt de le suivre dans ses pérégrinations. Au cours de leurs visites, ils rencontrent Gianni, un vieil homme à l'histoire familiale compliquée dans laquelle ils vont être rapidement entraînés.

L'histoire d'amour balbutiante des jeunes gens s'entremêle alors aux problèmes de Gianni, aux violences du passé et à la santé de Livie... Par l'auteur du célèbre roman Effroyables jardins, l'histoire d'un coup de foudre à Rome, porté par une plume nerveuse et poétique.

======================

Je remercie les éditions Auzou de m’avoir proposé ce livre de Michel Quint, un auteur que j’apprécie. L’éternité Livie, l’éternité est un livre pour adolescente et il me faut oublier mon expérience de vie, revenir à celle que je fus, penser fort à ma petite-fille de 15 ans. Je n’écris pas cela pour faire gober quoi que ce soit, mais ce prologue me paraît nécessaire, je ne connais pas Michel Quint sous l'angle de la littérature ado.

La couverture fait penser à un film des années 60 à moins que ce ne soit vraiment une photo d’un vrai film !

Donc Jules, jeune parisien rencontre Livie ado bruxelloise dans la libreria Stendhal à Rome où tous les deux ont suivi un de leurs parents venus en Italie pour le boulot et pan, le coup de foudre s’abat sur les deux adolescents.

Etudiant tous les deux le latin, ils décident, enfin c’est l’idée de Jules, de découvrir la capitale à travers les crimes de la Rome antique, rencontrent une femme fatale, Giani, un vieil homme mystérieux qui les reçoit chez lui… sous une chaleur accablante.

La naissance de l’amour entre deux adolescents est belle et touchante dans leur désir de pureté, alors qu'ils se vautrent dans les crimes de l'antiquité.

Bien sûr, la grande que je suis, pour ne pas dire la vieille, aurait aimé que soit développé les relations entre Giani, son fils et la femme fatale qui fait fantasmer Jules. Mais tel qu’il est ce court roman va plaire à ma fleur bleue de petite-fille.

J’ai apprécié l’écriture nerveuse, très précise, quelques fois hachée de Michel Quint qui nous amène à l’urgence de leur amour naissant. Avec le panel très varié de ces livres, L’auteur montre l’étendue de son savoir faire ; je sais, je suis partiale, j’apprécie le romancier.

 


 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Violette 01/11/2020 11:38

il fut un temps, je lisais tout de Michel Quint ... depuis quelques années, je le boude, sans raison. J'aime tellement son écriture ! Merci de me le rappeler !

zazy 01/11/2020 12:23

Il y a des moments où, il en va de même pour moi

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog