Alain Cadéo - Comme un enfant qui joue tout seul

 

Comme un enfant qui joue tout seul

Alain Cadéo

Editions La Trace

Mars 2019

192 pages

ISBN  : 9791097515157

 

 

4ème de couverture :

Il faut peut-être des millénaires de gestation pour fabriquer une Rencontre...

Un sacrécoup de pouce du destin pour la favoriser...

Un seul instant pour s’en saisir...

Une seule seconde pour passer simplement àcôté. Raphaël, Eléna... ou le destin croisé de deux âmes errantes. Il y a ainsi, toujours, si vous cherchez, aussi minime, aussi lointaine soit-elle, une histoire en commun entre deux êtres qui finissent par se trouver...

L’auteur (site maison édition) :

Après « Des Mots de Contrebande », son dernier recueil de Textes, Alain Cadéo retrouve dans « Comme un enfant qui joue tout seul » une écriture romanesque initiatique. Cherchant avec exigence et rigueur des chemins de traverse, des sentiers non convenus, il est un perpétuel voyageur de l’âme, seule voie possible pour rencontrer l’autre, le vrai, le juste. Cet homme est singulier, sincère, et généreux tout comme son écriture.

==============================

Ou, comment une petit phrase à l’air anodin peut changer une vie.

Barnabé Raphaël est un haut fonctionnaire ambitieux, travailleur, sans état d’âme. Fumant, avec ses collègues une cigarette sur le parvis de sa tour-bureau, il entend un SDF lui dire « Pourquoi es-tu si dur ? » Je me souviens toujours de cette voix. Elle fut le déclencheur de ma dégringolade ou de mon ascension. C'est selon. »

La phrase fait son chemin et Barnabé Raphaël démissionne de ce poste prestigieux pour l’inconnu, enfin, plutôt vers les Landes, l’Océan, direct vers son enfance. « J'ai piétiné le temps. J'ai piétiné ma carapace de rhino dur et responsable et je m'en vais, à poil, nouveau-né trentenaire, dans cette gourmandise qu'est la vie. Libre. Tendre. Et j'en frissonne de fragilité. »

Barnabé Raphaël descend dans le Sud-Ouest et remonte dans le temps, le passé familial avec l’aide de Mathilde qui lui raconte sa grand-mère maternelle « C'est une vieille dame de quatre-vingt-dix ans qui m'aide à raviver les couleurs du monde. Elle décape sans le savoir, brosse, lustre, taille et remet à nu mon âme de gosse. » Mathilde, nonagénaire, ultime rempart face à l’oubli du temps, fait revivre sa grand-mère et sa grande amie Lucie.

Lucie, elle, retrouve vie avec Eléna, sa petite-fille. Petite, un vrai garçon manqué qui ne vivait que dehors, près ou sur les arbres, véritable sauvageonne qui faisait la joie de vivre de ses deux grands copains. Maintenant, une jeune fille qui travaille dans un restaurant de bord de mer.

Sans le savoir, ces deux-là sont liés par les souvenirs de Mathilde.

J’ai aimé ce livre qui prend son temps, le temps de remonter le cours de la vie à pas de plus en plus déliés, de remonter à la racine de la vie. L’écriture poétique, mélodieuse, sensible ne permet pas une lecture rapide, la lenteur s’impose, suivre le flux et le reflux de l'Océan. De plus, avec l’épidémie que nous subissons, le changement de vie que cela impose rend ce roman d’une folle actualité.

Je pourrais rapprocher Alain Cadéo de Pierre Michon, Antonio Moresco, pour la poésie, le calme, la sérénité qui se dégagent de leurs romans, l’amour des mots.

Je reste évasive sur ce texte pour en garder en moi la beauté. Un coup de cœur que j’aimerais vous faire partager.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

manou 12/10/2020 14:40

Un auteur que je ne connaissais pas du tout et en plus un coup de coeur pour toi. Cela me tente beaucoup d'autant plus que j'aime beaucoup le titre...Je croyais t'avoir déjà mis un commentaire sur cet article, comme quoi, je suis venue le lire mais je ne t'ai rien écrit

zazy 12/10/2020 16:58

Une belle découverte

Violette 07/10/2020 14:11

oh ça a joliment changé ici:) Je n'ai lu ni Cadéo ni Michon qu'il me tarde de découvrir...

zazy 07/10/2020 14:15

ravalement de printemps !!

Alex-Mot-à-Mots 05/10/2020 15:05

Merci pour la découverte.

zazy 06/10/2020 14:02

Un bel auteur que j'ai découvert avec ce livre

Aifelle 04/10/2020 07:24

J'ai déjà croisé cet auteur sur d'autres blogs et je l'ai noté. Maintenant, il faudrait trouver le temps, avec tout ce qui m'attend déjà.

zazy 04/10/2020 12:11

Lorsque ma PAL descend, elle est vite comblée par mes achats et mes visites à la bib, c'est un puits sans fond, mais également un rempart contre un manque

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog