OGAWA Ito - La pateterie Tsubaki

La papeterie Tsubaki

OGAWA Ito

Traduction Myriam Dartois-Ako

Editions Philippe Picquier

août 2018

384 pages

ISBN : 9782809713565

 

 

4ème de couverture :

Hatoko a vingt-cinq ans et la voici de retour à Kamakura, dans la petite papeterie que lui a léguée sa grand-mère. Le moment est venu pour elle de faire ses premiers pas comme écrivain public, car cette grand-mère, une femme exigeante et sévère, lui a enseigné l’art difficile d’écrire pour les autres.

Le choix des mots, mais aussi la calligraphie, le papier, l’encre, l’enveloppe, le timbre, tout est important dans une lettre. Hatoko répond aux souhaits même les plus surprenants de ceux qui viennent la voir : elle calligraphie des cartes de vœux, rédige un mot de condoléances pour le décès d’un singe, des lettres d’adieu aussi bien que d’amour. A toutes les exigences elle se plie avec bonheur, pour résoudre un conflit, apaiser un chagrin.

Et c’est ainsi que, grâce à son talent, la papeterie Tsubaki devient bientôt un lieu de partage avec les autres et le théâtre des réconciliations inattendues.

L’autrice (site de la maison d’édition) :

Née en 1973, Ogawa Ito est l’auteur de livres pour enfants et écrit des chansons pour le groupe de musique Fairlife. Le Restaurant de l’amour retrouvé, son premier roman, est un bestseller au Japon et a été adapté au cinéma en 2010 par la réalisatrice Mai Tominaga.

====================

Première déception pour un livre des éditions Picquier. Il en fallait une, c’est fait.

OK, que dire de ce roman à l’eau de rose si ce n’est que je m’y suis ennuyée page après page. OK, je ne suis pas fan du mode de vie japonais, n’y connais rien en calligraphie, et ce livre n’a rien arrangé.

La papeterie a servi de rince cerveau entre deux bouquins nettement plus intéressants

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Alex-Mot-à-Mots 21/08/2020 12:04

Rince cerveau ? Jolie expression.

zazy 21/08/2020 12:07

Merci, mais elle n'est pas de moi

Violette Doucettement 19/08/2020 18:56

ah, moi qui me suis laissée attirer par la couverture! Je passe alors!

zazy 20/08/2020 12:30

Peut-être te plairait-il

Bernie 19/08/2020 17:17

une lecture qui m'intéresse

zazy 20/08/2020 12:29

Peut-être y trouveras-tu ce que je n'y ai pas trouvé

Aifelle 19/08/2020 07:42

Aïe ! c'est le premier que j'ai lu de l'auteure et il m'a plu, mais je m'intéresse beaucoup à la calligraphie et je me suis régalée avec tout cet aspect-là du roman. Par contre, depuis, j'ai eu une déception cuisante avec "le jardin arc-en-ciel" à qui je fais les mêmes reproches que toi. Pas sûr que je relise l'auteure un jour.

zazy 20/08/2020 12:29

La culture japonaise n'est pas ma tasse de thé, même si je me délecte avec certains thés japonais !

Philisine Cave 18/08/2020 18:33

Oh la vache, tu n'y vas pas de main morte ! Mais bon, le message est bien passé : ce livre n'est pas pour moi ! J'aime bien ta nouvelle configuration de blog. Bises

zazy 20/08/2020 12:28

Pourtant, c'est un livre qui a bcp plu, mais trop mièvre et fleur bleue pour moi. Merci pour mon blogue

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog