Erri de Luca - Histoire d'Irène

Histoire d’Irène

Erri De Luca

Traduction Danièle Valin

Editions Gallimard

mai 2015

128 pages

ISBN : 9782070148912

4ème de couverture :

«Toutes les nuits, Irène rejoint la famille des dauphins, onze avec elle, guidés par une femelle adulte. Elle vide pour eux les filets sans les couper, elle descend sur le fond et détache des hameçons les anchois et les morceaux de calamars, elle ouvre les nasses. Avec son couteau italien, elle libère et sauve les siens empêtrés dans les filets. Elle reste avec eux jusqu’à la fin de la nuit. Elle a le même âge que deux des dauphins, une femelle et un mâle. Ils ont grandi ensemble, ils ont exploré les jeux jusqu’à la venue de la maturité.»

Dans une langue épurée et puissante, Erri De Luca nous offre ici l’histoire d’une jeune femme vivant sur une île grecque, qui passe ses nuits à nager avec les dauphins. Ce texte est accompagné de deux autres courts récits, Le ciel dans une étable et Une chose très stupide.

=====================

J’entre dans l’univers de De Luca avec Irène comme accompagnatrice et j’en ressors avec des étincelles dans les yeux.

Irène, petite fille retrouvée échouée sur une plage grecque, recueillie par un pope qui en fait sa domestique et la met à la porte lorsqu’elle devient nubile. Belle, elle est rejetée par les femmes, surtout lorsqu’elle se retrouve enceinte (d’un dauphin?).

Elle serait sourde et muette et, chaque soir, la retrouve dans la mer à nager, plonger, discuter avec les dauphins. Irène serait-elle une sirène ?

Un vieil homme, écrivain napolitain, recueille sa confiance. Ces deux-là se comprennent sans avoir besoin de parler. Il lui promet d’écrire son histoire

Conte, légende à plusieurs lectures.

Peur de l’étranger, des corps des migrants qui gisent au fond de la Méditerranée, légende grecque, hommage à la mare nostra qu’est la Méditerranée.

Les deux autres petits textes ont également un rapport très étroit avec la Méditerranée qui accueille les naufragés, apporte la sérénité aux vieillards venus la contempler.

Trois beaux textes où le conte, la parabole donnent une portée autre aux textes si bien écrit. .L’émerveillement, la réflexion sinuent entre les mots de Erri de Luca.

J’ai aimé me poser à côté du vieil homme, écouter et regarder Irène

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

manou 16/04/2020 06:56

Je n'ai lu que deux titres de cet auteur et j'avoue que je les ai beaucoup aimé...Je note donc celui-ci que je ne connais pas ! Merci de partager ton ressenti avec nous

zazy 16/04/2020 10:28

Ce fut mon premier, mais certainement pas mon dernier

Sandrine 10/04/2020 10:29

Je n'ai lu qu'un roman de cet auteur qui ne m'a pas plu, je l'ai trouvé très désincarné, n'ai pas apprécié son style...

zazy 12/04/2020 11:01

Chacun ses auteurs impénétrables

Jérôme 09/04/2020 10:31

Je crois que ça me ferait du bien de lire De Luca en ce moment. Je trouve son écriture tellement apaisante...

zazy 12/04/2020 11:00

Oui, tu as raison et, après les épreuves, je retournerai à la bib pour trouver un autre livre de cet auteur

Violette 07/04/2020 11:46

si c'est Erri de Luca, ça m'étonne pas que ce soit très beau !

zazy 12/04/2020 10:59

Une belle découverte pour moi

Alex-Mot-à-Mots 06/04/2020 09:57

Un auteur qui me reste hermétique, malheureusement.

zazy 12/04/2020 10:59

Nous avons tous des auteurs qui ne nous ouvrent pas leurs pages. Acceptons et passons à un autre auteur

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog