Brigitte Prados - Dans l'entre-deux Boby

Dans l’entre-deux Boby

Brigitte Prados

Editions NomBre7

184 pages

octobre 2018

ISBN : 9782368324967

 

 

4ème de couverture :

Entre la Méditerranée et la garrigue, rythmé par les descentes et les montées, Boby Lapointe, avec ses trois étages, n’est pas un immeuble comme les autres. Les portes s’y ouvrent et s’y ferment sur des instants de vie, calmes ou tumultueux.

Des événements secouent la vie de voisins, profondément humains, touchants, graves, drôles parfois, dans cette société désenchantée où se côtoient étroitement la précarité, le terrorisme, les nouvelles technologies, l’égoïsme. Des faits et des actes fabriquent des miséreux, des égarés, des déchirés, des éplorés. Si certaines douleurs sont incontournables, intolérables, elles peuvent être allégées par un partage vrai et authentique.

Ce roman rend hommage à Boby Lapointe, grand couturier des mots, par des clins d’œil saupoudrés ça-et-là.

L’autrice (site de l’éditeur) :

Brigitte Prados a grandi la Méditerranée à ses pieds. Son parcours en littérature est une succession de rencontres avec les êtres et avec les livres. Après avoir connu le bonheur d'être maman deux fois, pratiqué le C.D.D renouvelable, elle a abordé la Nouvelle en collaborant à des recueils collectifs. Elle a reçu le prix de la Short Littérature Printemps 2013, dans la catégorie Texte court, sur le site de Short édition.

Dans L’entre-d’eux Boby est son premier roman, écrit sous le soleil jaune d’œuf dans l’air bleu héraultais qui mûrit de belles récoltes de figues, de raisins, et d’olives.

==================================

Habiter l’Hérault et se prénommer Héraultine, quoi de pus naturel comme jeu de mots lorsque l’on habite un immeuble baptisé « Boby Lapointe », vous savez les mamans poissons, les glaces à la vanille… Bref, un petit génie du bon mot et de la bonne chanson française que les moins de … Ne peuvent pas connaître. Souvent, un petit air me vient aux lèvres.

Mais revenons à cet immeuble où habite Héraultine et son chat. Tout le monde se connaît, c’est vrai qu’il n’est pas bien grand et chacun se rend de petits services ou bien des grands,selon les aléas de la vie.

Héraultine est orpheline, ses parents sont morts le 11 septembre dans les tours jumelles de New-York qu’elle regardait avec effroi à la télévision. Depuis, elle porte sa peine, son chagrin, le dépose un peu chez le psy et, au chômage, elle aide ses voisins, chercher un peu de chaleur chez et avec eux.

Les voisins. Dolorès et Vital perclus de chagrin suite au décès in vitro de leur enfant. Les larmes de Dolorès sont toujours à la pointe de ses cils, heureusement, les aiguilles à tricoter sont là comme deux béquilles. Dolorès, douleurs – Vital, vitalité

Camille et Dominique, deux prénoms unisexes, sans genre, pour deux charmantes demoiselles qui vivent un si grand amour. Madame Cabotine, veuve inconsolable, qui ne cabotine plus et promène son chagrin. Et puis, il y a Babette, Babette si seule avec son vieil âge et son arthrose. Héraultine y va quasiment tous les jours, lui fait un brin de ménage accompagné d’un bouquet de conversation

Brigitte Prados nous emmène chez Boby où Héraultine consigne sur un cahier ces faits divers qui sont de toute saison et pas réservé uniquement à l’hiver. Tous ces gestes qui relient les habitants les uns aux autres où l’on peut vivre sans fermer sa porte

J’ai aimé son humour, ses mots. Je n’ai pas lu ce livre d’une traite, il me fallait laisser le temps au temps, on ne s’incruste pas chez les gens. Des extraits de vie pas toujours rigolos, quelques fois tendres, d’autres humoristiques, ou encore durs. La vie quoi.

Malheureusement, je n’ai pas pu m’accrocher aux habitants, je les ai regardés vivre, certes avec grand plaisir, mais je n’ai pas participé, l’autrice m’a laissée spectatrice de leurs vies.

Un premier roman qui en appelle d’autres, l’écriture est séduisante. Avec ce livre, je découvre une nouvelle maison d'éditions

Livre qui voyage par la grâce de Mimi. Merci à toi d'avoir laissé la porte d'entrée ouverte, merci à l'autrice pour son petit mot charmant. Le livre poursuit son voyage sans ascenseur, mais avec la poste.

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

marine D 15/09/2019 10:29

merci millr fois, bien reçu, colette, je viens de le commencer, tu mr diras si tu as des demandes pour ce livre
désolée, pas de majuscules sur les commentaires, lundi dernier mon chat, la patte prise dans une portière de voiture m’a profondément griffé sur la main gauche très enflée et blessée, pansements, anti-douleurs et antibiotiques, le chat va bien
bon dimanche

zazy 16/09/2019 21:58

Pour le livre voyageur, Mimi en est à l'origine. C'est à elle qu'il convient de demander. Bonne lecture

Jérôme 12/09/2019 13:18

Un premier roman intéressant sans plus. Je ne vais pas m'attarder du coup^^

zazy 16/09/2019 21:56

Entre deux lectures, un livre sympa

Aifelle 10/09/2019 07:19

J'ai trop à lire pour me lancer dedans, mais c'est apparemment une auteure à surveiller ;-)

zazy 16/09/2019 21:56

Je verrai lors du second roman

manou 09/09/2019 10:18

Nos avis se rejoignent... moi non plus je n'ai pas pu m'attacher aux habitants alors que j'aurais tant aimé le faire, vu le décor et la bienveillance qui règne entre eux. Cela aurait été un bon moment que de m'installer tout près d'eux, mais non j'ai regardé et ce n'est pas une position que j'aime avoir, mais je ne regrette pas de l'avoir lu... Merci pour ton ressenti

zazy 09/09/2019 12:25

L'écriture est vive, alors attendons un second roman

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog