Tiffany Tavernier - Roissy

 

Roissy

Tiffany Tavernier

Editions Sabine Wespieser

Août 2018

280 pages

ISBN : 978-2-84805-303-5

 

4ème de couverture :

Sans cesse en mouvement, tirant derrière elle sa valise, la narratrice de ce roman va d’un terminal à l’autre, engage des conversations, s’invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l’apaise.

Arrivée à Roissy sans mémoire ni passé, elle y est devenue une « indécelable » – une sans domicile fixe déguisée en passagère –, qui a trouvé refuge dans ce non lieu les englobant tous. S’attachant aux êtres croisés dans cet univers fascinant, où personnels navigants ou au sol côtoient clandestins et laissés-pour-compte, instituant habitudes et rituels comme autant de remparts aux bribes de souvenirs qui l’assaillent et l’épouvantent, la femme sans nom fait corps avec l’immense aérogare.

Mais la bulle de sécurité finit par voler en éclats. Et quand un homme, qui tous les jours vient attendre le vol Rio-Paris – le même qui, des années auparavant, s’est abîmé en mer – tente de l’aborder, elle fuit, effrayée. Comprenant, à sa douceur et à son regard blessé, qu’il ne lui fera aucun mal, elle se laissera pourtant aller à la complicité qui se nouera entre eux.

Magnifique portrait de femme rendue à elle-même à la faveur des émotions qui la traversent, Roissy est un livre polyphonique et puissant, qui interroge l’infinie capacité de l’être humain à renaître à soi et au monde.

 

L’auteure (site de l’éditeur) :

Tiffany Tavernier est romancière et scénariste. Née en 1967, elle est la fille de la scénariste Colo Tavernier et du réalisateur Bertrand Tavernier. Son premier roman, Dans la nuit aussi le ciel (Paroles d’aube, 1999 ; Points, 2000), retrace son expérience dans les mouroirs de Calcutta, à dix-huit ans. Depuis lors, elle n’a cessé de voyager de par le monde, notamment en Arctique, où elle situe son roman suivant, L’Homme blanc (Flammarion, 2000 ; Points, 2001). Après avoir publié chez Grasset (Holy Lola, en 2004, le roman inspiré par le scénario qu’elle écrivit pour son père avec Dominique Sampiero), au Seuil, aux éditions des Busclats (Comme une image, 2015, qui revient sur son enfance sur les plateaux de cinéma) ou chez Tallandier (une biographie d’Isabelle Eberhardt, en 2016), Tiffany Tavernier rejoint le catalogue de Sabine Wespieser éditeur.

 

==========================

 

La narratrice se dirige vers le terminal de l’arrivée du vol AF445 en provenance de Rio avec une valise qu’elle traîne. Rien que de plus normal à l’aéroport de Roissy.

Un autre vol, un départ, une arrivée, elle regarde tout et remarque cet homme « L’homme au foulard » qu’elle retrouve toujours sur l’arrivée du vol de Rio « Il est beau. Beau de cette attente qui tend son corps vers l’impossible ». Pourtant, cet homme si attirant lui fait peur, est-ce un policier, un inspecteur ?

Anna, c’est le prénom qu’elle nous donne, erre dans l’aéroport toute la journée, toujours avec une valise, jamais en partance, jamais en attente d’un vol retour. Elle fait partie de ce que l’on nomme « les indécelables ». Il ne faut surtout pas se faire remarquer par toutes les caméras de surveillance et c’est un art qu’elle semble maîtriser, changeant de vêtements au gré des valises qu’elle dérobe et qui lui permettent de changer d’allure. L’aéroport est son quartier, son domicile. Elle se fond parmi les voyageurs, anonyme entre les anonymes. « Je reste encore un long moment à regarder le flot des passagers. J'imagine leur vie, leur métier, leur invente des destinées que j'aimerais coucher sur le papier, ce que je ne ferai pas par superstition, comme si écrire sur eux pourrait influer le cours de leur existence. Tout est si confus en moi. Pour rien au monde je ne voudrais provoquer un désastre. Le mien suffit. » Elle se créée une nouvelle vie, s’invente, lorsqu’on lui pose la question des destinations, des vies, car, sa vie, elle ne la connait pas ou plutôt, ne la connait plus. Anna est amnésique, ne sait comment elle s‘est retrouvée là. Depuis, elle y a fait son nid. Tout ce monde l’entoure, la protège,  des réminiscences fulgurantes qui lui arrivent parfois sur son passé. Roissy, c’est son chez elle. Elle discute avec les passagers, profite des sanitaires pour se refaire une beauté, se laver, va faire ses courses à l’épicerie de l’aéroport… Bref, elle s’est construit une nouvelle vie. Le côté face est moins glamour. Elle dort dans les sous-sols de Roissy aux côtés de Vlad. Jesias, Liam, Joséphine une espèce de famille recomposée. D’autres SDF, sans papiers tentent de survivre, aidés par les Restos du cœur ou une autre association caritative. C’est un monde de violence, de renoncement à laquelle Anna ne veut pas appartenir.

L’homme au foulard est toujours là. A son regard et son attitude, elle finit par comprendre qu’il ne fait pas partie de la police. Non, il attend chaque fois le vol retour de Rio, celui qui s’est abimé en mer où sa jeune femme se trouvait. Il ne peut se résigner et venir à Roissy l’aide à survivre. Entre eux, une amitié se noue. Ils sont la béquille de l’autre, puis les choses évoluent vers plus de tendresse, vers une renaissance.

Une écriture fine, imagée, un roman intense, dramatique, réaliste, avec sa petite part de rêve. Un live qui ferait un beau film sous la direction de Bertrand Tavernier, son père.

Merci Joëlle pour ce cadeau coup de cœur.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Violette 08/11/2018 18:54

une famille de doués! Ton coup de coeur m'intrigue, évidemment!

zazy 17/11/2018 13:48

J'espère que tu prendras autant de plaisir que moi à cette lecture

Alex-Mot-à-Mots 07/11/2018 09:43

Tu imagines déjà le film ?....

zazy 17/11/2018 12:23

Oui

manou 06/11/2018 13:48

Pour une fois je reviendrai te lire car je viens de l'emprunter à la médiathèque et je ne l'ai pas encore commencé :) A bientôt

zazy 17/11/2018 12:23

J'attends ta chronique

Jerome 06/11/2018 13:07

C'est tellement plaisant de découvrir à quel point tu as apprécié cette lecture !

zazy 17/11/2018 12:22

Oui, j'ai vraiment apprécié

Aifelle 06/11/2018 07:25

J'ai déà entendu parler de ce roman, en bien, je le rajoute sur ma liste (déjà trop longue ..)

zazy 17/11/2018 12:22

Ce sera un beau cadeau

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog