Hubert François - Dulmaa

Dulmaa

Hubert François

Editions Thierry Marchaise

240 pages

janvier 2016

ISBN : 9782362800917

 

4ème de couverture :

Dans l’avion qui la ramène en Mongolie, Elisa fait un rêve insensé, aux allures prémonitoires. Rapt,  lutte, poursuite à cheval dans la steppe ; elle se voit même commettre un meurtre dans un monastère.

Ce voyage accomplit la promesse faite à son père mourant : retrouver Dulmaa, sa mère, qui les a abandonnés lorsqu’elle était enfant, sans un mot d’explication, pour retourner dans son pays natal.

Sa quête mènera la jeune femme aux confins d’un monde où chacun doit composer sans cesse avec les mères, les anciens, les rites et les esprits. Elle n’y survivra qu’avec l’aide d’Ovoo, son grand-père aux mille ruses, d’un étrange molosse et d’une monture infatigable.

Une épopée sauvage, entre tradition et modernité, humour et spiritualité, qui va faire de « l’inconnue de Khankh » une légende vivante.

 

L’auteur (site de l’éditeur) :

Hubert François est né en 1971. Il vit entre la France – où il est psychologue – et la Mongolie qu’il sillonne en tous sens. Il y a rencontré sa femme avec qui il a deux filles franco-mongoles.

​Dulmaa est son premier roman.

 

=================================

 

Elisa est française et mongole ou mongole et française. Lorsqu’elle a huit ans, son père, français, revient en France et l’élève suite à la disparition de sa mère. Pourquoi Dulmaa est-elle partie sans un au revoir et sans laisser d’adresse ? C’est pour répondre à cette question que Elisa, à la mort de son père, et avant de commencer de longues études, décide de retourner en Mongolie à la recherche de son passé. 

Ses grands-parents maternels habitent toujours à la même adresse. Enfin, elle n’y retrouve que sa grand-mère qui convoque la tante. Il lui a semblé rencontrer son grand-père dans l’escalier. « Je voudrais voir ma mère, lu dire que papa est mort, comprendre pourquoi elle nous a laissés. Je voudrais aussi lui rappeler que je suis là, que j’existe » répond-elle à la question de la tante. En Mongolie, il n’est pas bien vu de demander des comptes aux parents « De tels désirs, ici, peuvent être considérés comme malvenus. Ce sont les enfants qui sont redevables vis-à-vis de leurs parents, pas l’inverse. »

Avoir fait tous ces kilomètres pour s’écouter dire cela, que sa mère est invisible pour trois ans, trois mois, trois jours, pour des raisons religieuses, il y a de quoi pleurer de rage et de désespoir. C’est dans cet état que son grand-père la retrouve. Comment Ovoo fait-il pour être présent aux pires moments pour l’aider ?

Commence alors  une série de rencontres, un voyage initiatique à la rencontre de sa mère, au milieu de paysages grandioses sur un cheval jamais fatigué, un Pégase sans aile. Son père l’accompagne à travers ses carnets écrits lors de ses différents séjours en Mongolie en tant qu’anthropologue ou mari de Dulmaa.

Elle fera des rencontres sympathiques, sera enlevée par un mongol en vue de l’épouser (situation normale dans cette région isolée). Ovoo intervient une fois de plus pour l’aider de sortir de ce très mauvais pas.

Ce voyage lui permet de retrouver ses racines mongoles, trouver des réponses aux questions qu’elle se pose concernant sa mère qui refuse de la rencontrer et de l'accepter.

Une échappée en plein air, nez au vent, une bouffée d’oxygène, la découverte d’une autre culture, une belle écriture. Comment dire ? Un souffle, une épopée. Hubert François qui connait très bien la Mongolie réussit à rendre crédible l’incroyable, à rendre naturel le surnaturel. J’ai senti beaucoup d’amour pour la Mongolie et sa culture. Une très belle lecture qui m’a ravie et devrait plaire à ma petite-fille de 13 ans.

La couverture de Dulmaa est tout simplement belle.

Je remercie Babelio, son opération Masse Critique et les éditions Thierry Marchaise pour ce souffle d’air vivifiant et harmonieux.

Ce livre a reçu le prix René Fallet ; Un prix cher à mon cœur bourbonnais. René Fallet, un auteur que j'apprécie beaucoup

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jerome 20/12/2017 13:11

Un vrai dépaysement ce livre ! Et je te rejoins pour dire que la couverture est superbe.

zazy 20/12/2017 22:40

J'ai pensé à toi en lisant ce livre, me disant qu'il te plairait sûrement

Alex-Mot-à-Mots 19/12/2017 13:14

Tu nous diras ce que ta petite-fille en a pensé, alors.

zazy 19/12/2017 17:31

I9l faudra attendr de futures vacances

Aifelle 19/12/2017 13:01

L'histoire a l'air emballante ; c'est un auteur que je ne connais pas.

zazy 19/12/2017 17:31

Cela m'a beaucoup plu

manou 19/12/2017 09:15

Un beau cadeau et une jolie découverte pour ta petite-fille. Si j'ai l'occasion de le trouver en médiathèque je le lirai avec plaisir. Merci Zazy

zazy 19/12/2017 17:32

Sinon, tu le trouveras chez moi

Lydia B 18/12/2017 20:30

Mais on ne t'arrête plus !

zazy 18/12/2017 23:04

Je suis partie plusieurs jours, sans ordi et subi une panne électrique de 20 heures... Alors, j'avais du temps

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog