Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Yasutaka Tsutsui - Les hommes salmonelle sur la planète porno

12 Mars 2017, 22:37pm

Publié par zazy

Les hommes salmonelle sur la planète porno

Yasutaka Tsutsui

Traduit du japonais pas Miyako Slocombe

Editions Wombat

Février 2017

96 pages

ISBN : 9782374980607

4ème de couverture :

Si la planète Nakamura est surnommée « planète Porno » par l’équipe d’explorateurs et de scientifiques japonais qui y ont installé leur base d’études, c’est que la végétation comme la faune ont la fâcheuse habitude de forniquer à tout va, se croisant avec n’importe quels genre ou espèce et produisant ainsi un écosystème des plus étranges, à la fois énigmatique et dégoûtant ! Aussi nos savants sont-ils fort perplexes lorsqu’une de leurs collègues tombe enceinte, inséminée par une spore pas très catholique…

Afin de découvrir comment la soigner, trois hommes sont alors envoyés en mission pour contacter la tribu d’humanoïdes autochtones et impudiques qui semble détenir le secret de la coexistence dans ce milieu. Mais leur voyage à travers la planète Porno, parmi les crocopile-à-l’heure, les tatami-popotames et autres méduses-cul-en-l’air, leur réserve bien des surprises, parfois plaisantes, parfois moins…

Moquant les distinctions biologiques, Yasutaka Tsutsui prouve dans cette parodie de SF érotico-comique que tous les goûts sont dans la nature !

L’auteur (site de l’éditeur) :

Né en 1934 à Ôsaka, Yasutaka TSUTSUI est l’une des voix majeures de la science-fiction et du fantastique japonais. Il débute à la fin des années 1960 par des textes où l’on décèle les influences de Philip K. Dick et de J. G. Ballard. Son œuvre imposante a été couronnée de nombreux prix, dont le prix Kawabata, le prix Tanizaki et le prix Izumi Kyôka.

Quatre de ses livres ont déjà été traduits en français, parmi lesquels La Traversée du temps (L’École des loisirs) et Hell (Wombat) Tsutsui est aussi l’auteur du roman Paprika, dont l’adaptation en film d’animation (par Satoshi Kon en 2006) a connu un succès international.

=================

Une couverture  d’ Icinori, explicite, joyeuse qui donne une furieuse envie d’en savoir plus, surtout que le mot salmonelle n’évoque pas quelque chose de réjouissant sur notre planète terre.

« Le Dr Shimazaki, notre spécialiste en botanique et l’unique femme de ce group de recherches, est tombée enceinte. Rassemblez-vous immédiatement pour une réunion d’urgence ».

Ok, va-t-on voir tous les hommes de cette équipe passer à la moulinette pour trouver le père de cet enfant à naître ?

Mince alors,  le fautif est une fougère, oui mais pas n’importe laquelle, un « engrosse-veuve » ! Oui, vous m’avez bien lu. Cette fougère pousse en Nunudie et cette chère Docteur en a inhalé les spores. Cette plante n’engrosse pas que les veuves, mais toute femme non vierge et le Dr Fukada d’y aller de sa petite perle :

« Par ailleurs, il me parait évident que le Dr Shimazaki n’est plus vierge, ajouta-t-il avec un sourire. Après tout, elle a quand même trente-deux ans. Il serait cruel de la traiter de débauchée sous prétexte qu’elle n’est pas vierge ».

La planète Nunudie mérite bien le nom de porno que lui a donné une équipe antérieure Ceux donnés aux plantes, reliefs sont tout aussi parlants. Ainsi, le « cap de la Branlette » et le « mont Geint-le -soir qui pousse un gémissement de femme en extase ». Je ne suis pas au bout de mes surprises ! Entre les algues farfouilleuses, si vicieuses, le crocopile-à-l’heure, le tatami-popotames, l’alligator-pilleur.

« Ils n’attaquent pas, mais ils viennent vous faire des choses vicieuses. » ,

sans oublier les méduses-raplapla. Ha, les touche-pipettes, les irrélations, les triques-du-midi, les lapins-aux-oreilles-en-grappes, des vaches accordéons. J’allais oublier les rouges-glands, les réveilles-bobonnes…

Tout un environnement soi-disant vicieux. Quant aux nunudiens qu’ils veulent contacter pour savoir comment avorter le Dr Shimazaki, ils se promènent, bien sûr, à poil et forniquent à tout va,  comme les bonobos.

Ce qui intriguent nos professeurs-explorateurs, c’est que, avec toutes ces fornications inter-espèces, la planète ne soit par surpeuplée.  Sona et Mogamigawa se disputent au sujet  de la « théorie de la dégénérescence »,  « le rétrocontrôle négatif » qui vont à l’encontre des théories de Darwin, tout comme le devenir des bébés hybrides qui naissent de ces copulations. Mais si, c’est très sérieux et sérieusement expliqué. Et puis, il y a les tarentines-nourrices qui ont une importance beaucoup plus grande que ce qu’ils n’imaginaient. Oh, les champs de myosotristes et le « phénomène Algernon ». En traversant cette prairie, vous perdez la mémoire, et la faculté de penser. Heureusement le phénomène est réversible, à condition de ne pas y rester.

J’ai passé un moment entre rire et sourire avec ce petit livre. Peut-être faudrait-il une suite avec un peu plus de la vie des nunubiens qui n’est qu’effleurée, attention, je n’ai pas dit caressée ! Et puis, j’aurais aimé savoir comment ils ont sauvé le Dr Shimazaki.

Un délire comique, quelque peu débridé, sans une once de vulgarité qui fait un bien fou.

Les hommes salmonelle sur la planète porno (j’adore ce titre) des Editions Wombat à lire pour délirer.

 

Commenter cet article

Yv 18/03/2017 14:44

le voici donc ce petit bijou comique !

zazy 18/03/2017 15:13

Voui !

Lydia 13/03/2017 20:19

Il a l'air complètement fou ce bouquin ! Mais ça fait du bien !

zazy 14/03/2017 20:23

Oui, et j'ai adoré

Alex-Mot-à-Mots 13/03/2017 13:17

Dès la deuxième phrase, tu m'as perdu. Mais le titre est intriguant, en tout cas.

zazy 13/03/2017 16:05

C'est que je n'ai pas su en parler correctement

jerome 13/03/2017 12:24

J'adore cet éditeur qui n'hésite pas à sortir des sentiers battus !

zazy 13/03/2017 16:04

Ce fut une première découverte et... quelle découverte. Il t"intéresse ?

manou 13/03/2017 11:11

Ce livre a l'air totalement déjanté ! Je comprends que tu te sois bien amusée...En tous les cas je ne connaissais pas et ta chronique est super. Je trouve qu'autant le titre que la couverture donnent envie d'en savoir plus

zazy 13/03/2017 16:03

Total foutraque