Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Grégory Nicolas - Singeon - La part de l'orage

2 Mars 2017, 21:27pm

Publié par zazy

La part de l’orage

Grégory Nicolas

Dessins Singeon

Editions Rue des Promenades

Septembre 2013

ISBN : 9782918804208

 

4ème de couverture

Et puis, le gamay, on le voit vieillir. Il est vif et piquant au départ. Il vous raconte un paquet de trucs car il a de la gueule. Et, petit à petit, il se fait plus discret. Quand il l’ouvre, c’est pour les bonnes raisons. D’ailleurs, on est comme lui : moins il la ramène, moins on cause. On se regarde en général, et on sourit. Parfois il vous déçoit. Il pue le poulailler, ou il est plein de gaz, ou il a le goût de vinaigre. Comme on l’aime bien, on lui trouve toutes les excuses.

La Part de l’orage célèbre l’amitié et le vin.
Neuf cépages sont l’occasion de petites histoires où se mêlent fiction et réalité, jolis termes techniques et amour du vin. On est au m

L’auteur (site de l’éditeur) :

Grégory Nicolas est né en Bretagne en 1984.
Après un 16,5/20 en rédaction sur le thème « Raconte un moment heureux de tes vacances » obtenu en CM2, il se destine tout naturellement à la carrière d’écrivain. Mais parce que un roman c’est long à écrire il décide d’attendre un peu.

Il vend du vin pendant quelques années. Il aime ceux d’Olivier Lemasson et les morgons de Marcel Lapierre.
Un jour, il décide de prendre l’air. Il emprunte un grand sac à dos, achète une toile de tente chez Decathlon et part pendant 8 mois un peu partout à travers le monde.
Il revient en France et devient un homme respectable.

Il écoute Thomas Fersen et les Cowboys Fringants trop fort et il pense que Didier Wampas est le Roi.
Il écrit pour arriver en tête au sommet du col du Tourmalet.

============

« Le vin c’est la part que l’orage laisse aux hommes ». Lorsque la grêle s‘abat sur un vignoble c’est « le travail d’une année ravi en un instant. »

Neuf cépages, neuf terroirs, neuf histoires, neuf dégustations, neuf adresses et l’amour du vignoble français, de ses vignerons, des cavistes.

J’ai aimé ces petites histoires d’amour pour les cépages, le vin, le tout sans langue de bois, peut-être avec, de temps à autre, une légère gueule de bois. Grégory Nicolas ne recrache  que le vin qu’il n’aime pas.

« Au final, j’ai craché plus de vin que je n’en ai bu. Ce que je peux être snob ».

Un petit livre qui fait du bien là où ça ne fait pas mal. Aimer le vin est un plaisir des sens.

« En musique comme en vin, il n’est pas nécessaire de savoir le solfège pour apprécier, pas nécessaire d’être œnologue pour être touché. Il faut simplement se laisser porter et rester éveille. Etre attentif aux détails. Avoir envie. Goûter. »

Ce qui me convient parfaitement, j’aime goûter !

Je me souviens d’un Sauternes, avant que tout le monde n’en fasse. Je me suis enivrée rien qu’à humer le verre, les arômes… étaient là pour me saluer, me porter vers la béatitude. Je n’ai plus jamais dégusté un tel nectar.

Ce livre sent l’amour du terroir, sauf peut-être, pour le merlot et le cabernet franc qui, quelque fois, n’est pas franchement bien traité.

Vous comprendrez aisément le plaisir que j’ai eu à lire La part de l’orage. Un petit conseil, dégustez-le,  en le refermant, vous aurez des images, des envies comme  découvrir le Côt (que j’aime).

Essayez, découvrez-le en bonne compagnie.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 06/03/2017 13:52

Une belle découverte que ce livre, et les vins qu'il propose, alors.

zazy 07/03/2017 17:31

Un moment très symlpatoche

Lydia 04/03/2017 16:44

Hips ! A ta santé !

zazy 04/03/2017 18:22

Vous aussi, ma Mère !!

Mimi 03/03/2017 16:05

Y aurait-il comme une ivresse à lire ce livre ?

zazy 04/03/2017 12:14

Voui

manou 03/03/2017 08:19

Pourquoi pas...ta chronique donne envie de le découvrir en tous les cas

zazy 04/03/2017 12:13

Un tout petit livre qui se lit en une bouteille