Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Emmanuel Moses - Le Compagnon des chacals

4 Décembre 2016, 19:59pm

Publié par zazy

Le compagnon des chacals

Emmanuel Moses

Editions Galaade

Avril 2016-12-04

240 pages

ISBN : 978-2-35176-418-3

 

4ème de couverture :

« Elle eut beau chercher au plus profond des choses éboulées en elle, elle ne trouva pas de réponse satisfaisante à cette coïncidence, à cette association entre le péril et l’amour. »

Une nuit de Noël, un commissaire fatigué attend la relève pour rejoindre des invités qui lui font miroiter une promotion, quand un homme débarque et confesse un crime terrible. Une femme rejoint à l’autre bout du monde son amant, de Mexico à Istanbul, de l’Éden à la fuite. Ce matin-là, l’usine est fermée, Philippe est soudain libre. Ulysse à rebours, qui quitterait Ithaque pour explorer le monde, loin d’une Pénélope qui ne l’aime plus, il pédale à l’aventure. Gébé n’arrive plus à oublier. Il boit et ressasse. Avec Job, un vieil ami, et Lucile, qui traîne la petite fille en elle partout où elle va, chacun s’agrippe à l’autre pour éviter le naufrage. Mathilde, elle, choisit la haute mer.

Fictions policières ou d'espionnage, conte impressionniste d’un vieil homme en fuite qui, grâce au vol d’un oiseau perdu, rencontre son enfance, jeune femme répondant au chant des sirènes… Dans des époques et des lieux propices à la perte de repères, on prend chaque fois conscience, derrière le réel, de l’au-delà.

L’auteur (site de l’éditeur) :

Poète, traducteur et écrivain, Emmanuel Moses est né à Casablanca en 1959. Il a passé son enfance à Paris avant de rejoindre Jérusalem en 1969. Depuis 1986, il vit et travaille à Paris.

=============

Sur la couverture, il n’est pas marqué roman, mais fictions au pluriel.

La première histoire m’embarque. Je suis ce commissaire, bloqué sur son lieu de travail alors que tout le monde l’attend chez-lui pour le réveillon et qui ne semble pas réagir lors du témoignage, pour le moins sidérant, d’un homme. Est-ce là la différence entre nouvelle et fiction car la chute est pour moi, molle comme Arden « Il prenait du ventre et mollissait ».

Par contre, j’ai vraiment beaucoup apprécié « Philippe, ouvrier et paysan ». Philippe n’a pas été averti que son usine est fermée pour la journée. Il décide de ne pas rentrer à la maison de suite, enfourche  son vélo, pousse jusqu’à la ville puis sur une route où il fait des rencontres hors temps si agréables. Un vrai moment plein de poésie.

La troisième fiction m’a profondément ennuyée. Ces mecs passent leur temps au fond d’un canapé avec des bouteilles d’alcool et des cigarettes à parler futilités ou alors, je n’ai rien compris !!

J’en ai eu marre de la fumée, du gin, de la vacuité de leurs existences et je suis partie au grand air.

C’est une lecture en demi-teinte où, pour moi, alterne du beau et du nettement moins intéressant. Il y a-t-il une corrélation entre les textes qui, à première vue, semblent disparates ? je n’en sais rien. L’écriture me plait, elle sait être poétique,  

J’ai lu ce livre grâce à l’opération Voie des indés de LIbfly. Je remercie les éditions Galaade, que je découvre, d’y participer.

 

Commenter cet article

manou 05/12/2016 08:52

Je ne connais pas du tout cet auteur et le terme de "fictions" au pluriel fait penser à des nouvelles... C'est donc une lecture inégale que tu nous proposes aujourd'hui avec du bon, puisqu'il écrit bien et de l'ennui...A voir donc ! Merci de ton ressenti

zazy 05/12/2016 16:26

Il y a un fil rouge que je n'ai pas trouvé

Mimi 05/12/2016 08:16

Le problème avec les nouvelles (mais est-ce vraiment un problème ?), c'est qu'il y'a souvent parmi elles une qui déplaît...

zazy 05/12/2016 16:23

Tuas raison