Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Laurent Gaudé - Ecoutez nos défaites

9 Octobre 2016, 18:53pm

Publié par zazy

Ecoutez nos défaites

Laurent Gaudé

Actes Sud

Août 2016

288 pages

ISBN 9782330066499

 

Résumé de l’éditeur :

Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours - le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l'envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l'humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles.

=================

Que de choses en dans un livre pas si épais que cela !!

L’absurdité de la guerre dans toute sa splendeur. Oui, la victoire se construit de défaites. Cette affirmation tourne en boucle dans le livre de Laurent Gaudé à travers Assem Graïeb, agent des services secrets français, Mariam, archéologue irakienne, spécialisée dans les œuvres archéologiques volées et revendues, Sullivan Sicoh, militaire américain.

Assem Graïeb part pour une nouvelle mission « A chaque mission il a laissé un peu de lui-même. Alors il se demande, là, à l’arrière de son taxi, quelle sera cette fois la part qu’il devra donner au vent ». Il doit approcher Sullivan Sicoh, parti en vrille-il a fait partie des soldats qui ont neutralisé puis tué Ben Laden à Abbottābād- et décider sa « neutralisation » ou son retour aux Etats-Unis.

Pour étayer ce roman, l’auteur nous emmène sous les pas d’Hannibal marchant vers Rome, le capitaine Grant, « héros » de la guerre de sécession américaine et le roi des rois, Hailé Sélassié essayant de résister à l’invasion mussolinienne.

Le livre est un puzzle de toutes ces histoires. Je passe de l’une à l’autre, selon le rythme de l’action, sans césure. Je reconnais que cela est un peu perturbant dans les débuts, mais, je m’y suis fait très vite. C’est, peut-être, la force de ce livre tout comme les descriptions ne cachent rien de la cruauté des scènes de carnage. Il joue sur ces différences, beauté-cruauté, victoire-défaite, histoire-actualité

Laurent Gaudé offre un roman sombre où la seule éclaircie est la nuit d’amour, surtout son souvenir lumineux, entre Assem et Mariam.

Les victoires ont le goût amer des défaites pour ces guerriers. Les dialogues que leur prête l’auteur montrent leurs sentiments de honte, fatigue, voire dégoût face à tous ces morts. Les guerres sont toujours sales pour Hannibal« Qu’est-ce qu’ils croyaient tous ? Qu’on obtient des victoires en restant immaculé ? Que l’on peut sortir de tant de mêlées indemne et frais comme au premier jour ? » « Car les hommes sont des pions » dit Grant une vérité digne de Lapalisse. J’ajoute : Tout ça pour ça. Oui, c’est le sentiment qui m’anime en écrivant cette chronique.

L’écho des batailles gagnées ou perdues par Grant, Hailé Sélassié, Hannibal s’est assourdi pour laisser place à un mythe peut-être, à des personnages historiques sûrement, à des hommes qui ne sont pas morts au combat mais dont on a oublié les morts sur les champs de bataille « Les corps se mêlent les uns aux autres, s’enlaçant dans la mort » qui sont en eux et ne les laissent pas tranquille.

Il ne faut pas résister mais se laisser emporter par les mots de Laurent Gaudé, par la puissance évocatrice de son écriture lucide et cruelle qui ont un en ses temps de terrorisme

Un livre d’une densité extrême et d’une cruelle lucidité où l’histoire a rendez-vous avec le roman pour une réflexion sur l’absurdité de la guerre, la laideur et l’ambivalence des victoires.

Un superbe Gaudé

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 11/10/2016 14:32

J'ai du mal à me laisser porter par ses mots. Mais je ré-essaye à chaque fois.

zazy 11/10/2016 21:05

C'est avec Oates que je connais le même problème, rien d'alarmant.

bibliblogueuse 10/10/2016 13:01

Je n'ai pas été aussi enthousiaste. J'ai trouvé que la construction du début n'était pas très bien maîtrisée, alors que la fin l'est beaucoup plus, chaque paragraphe faisant suite au précédent, malgré les époques et les lieux différents. J'ai eu du mal à m'attacher aux héros virtuels alors que j'ai trouvé bouleversants les héros historiques puisqu'on nous donne à voir leur humanité derrière leur monstruosité. Malgré tout, j'ai bien aimé ce roman mais je crois que j'en attendais un peu trop.

zazy 10/10/2016 22:06

Le livre commence par la lassitude d'Assem et je trouve qu'on la sent bien cette lassitude.

Jerome 10/10/2016 12:54

Un superbe Gaudé, comme toujours, non ?

zazy 10/10/2016 22:04

Pour moi : oui

manou 10/10/2016 09:46

Merci Zazy ! Comme d'habitude ta chronique me donne envie de lire :) Je l'ai déjà noté dans ma PAL car j'aime beaucoup l'écriture de l'auteur et sa façon d'amener les lecteurs à réfléchir. Je le fais avancer de quelques lignes, grâce à toi ! Je vois que tu fais cette année le challenge 1%... Perso je ne me suis pas réinscrite cette année..Les filles sont sympas mais j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de suivi de l'opération à mon goût et surtout j'attends toujours de voir le bilan du challenge 2015. Une belle journée et merci du partage.

zazy 10/10/2016 22:04

Pas facile de gérer tout ça. Je n'en attends rien, donc je ne serai pas déçue