Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Pablo Ramos - Encore cinq minutes Maria

25 Août 2015, 13:47pm

Publié par zazy

 

Encore cinq minutes Maria

Pablo Ramos

Traduction de l’espagnol (Argentine) Bernardo Toro

Editions Métailié

octobre 2013

160 pages

ISBN : 9782864249030

 

4ème de couverture :

Au fond de son lit, à côté de cet homme qui dort comme une pierre, dans la chambre sans fenêtre, Maria retarde le réveil qui va la ramener dans la vie quotidienne difficile de la banlieue populaire de Buenos Aires où elle vit sous le même toit que sa belle-mère, avec un mari coléreux et des enfants séduits par le monde extérieur dangereux. Maria est dépossédée de sa vie, occupée à garder la tête hors de l'eau pour protéger sa famille. Sa vie et sa jeunesse sont passées trop vite, cet homme est sa mort. Encore cinq minutes pour essayer de comprendre comment la jeune femme aimée qu'elle a été est devenue amère et frustrée. Encore cinq minutes pour elle toute seule.

L’auteur (site de l’éditeur) :

Pablo Ramos est né en 1966 dans une banlieue de Buenos Aires. Après une enfance difficile dans la rue, il a connu l’alcool et la drogue, et changé de vie en 1999. Il se consacre désormais à l’écriture. Poète, musicien de jazz il a reçu le Prix Casa de las Américas à Cuba.

============

« Encore cinq minutes monsieur le bourreau » pour parodier la Comtesse du Barry. Oui, encore cinq minutes avant que Maria ne se lève… Plusieurs, beaucoup de fois 5 minutes dans ce long soliloque. Entre sommeil et veille, les vieux souvenirs refont surface.

Pourtant, son histoire avait bien commencée entourée par une famille aimante, une famille castillane qui a fui la dictature franquiste. Puis elle s’est mariée avec le negro, d’origine italienne. L’amour était beau jusqu’au jour où leurs deux caractères emportés, jaloux, excessifs prennent le dessus, surtout lorsqu’il s’agit de cette poufiasse de Tumbeta. Cela s’est terminé par une paire de claques du Negro devant tout le monde. Bien sûr, avant il y eut des disputes terribles, peut-être un jeu pour eux, mais pas pour les enfants. Depuis, le seul mot de «mari» ne peut franchir sa gorge, il est devenu « cet homme », qu’elle subit plus qu’elle ne l’accompagne.

Gabriel le tant aimé a reçu de plein fouet les relations houleuses de ses parents et hait son père pour ce qu’il a fait endurer à sa mère. Depuis, il fait des allers-retours entre la drogue et les cures. Alejandro, son autre fils, se retrouve seul avec un fils et est revenu à la case maman. Maman qui n’en peut plus, qui aimerait tant retrouver un peu de soleil dans sa vie.

Ce livre est très touchant. Je l’ai reçu comme une confession que Maria a faite à l’illustre inconnue que je suis. Peu de soleil, quelques moments de joie, beaucoup de privations, beaucoup de « mouchoirs dessus » les désillusions. Oui, c’est un livre triste car Maria n’est que frustration, désillusion, douleur. Heureusement, les souvenirs du père mettent un peu de chaleur dans sa vie, heureusement que son amie Teresa, la prostituée, sont là.

Allez, Maria, il faut vous lever, affronter le corps qui est allongé à vos côtés. Allez, Maria, qui sait…

Je remercie sincèrement Jérôme pour ce beau cadeau. Un livre humain, prenant, pesant que j’ai lu jusqu’à la fin avec, de temps à autres, la gorge nouée. J'ai aimé mes rendez-vous  avec Maria dans le silence de la nuit. J’ai rapproché ce livre de celui  d’Atiq Rahimi "Syngué Sabour" où la femme veille son mari mourant.

 

Commenter cet article

Yv 27/08/2015 14:49

J'avais mis un peu de temps à prendre la décision de lire Syngué Sabour, peut-être en prendrais-je moins pour celui-ci ?

zazy 01/09/2015 14:21

LV ?

sous les galets 27/08/2015 07:01

Ouch, il a l'air très fort ce livre, et infiniment triste aussi, je le note mais pas pour tout de suite ;-)

zazy 01/09/2015 14:22

Mais si beau

Alex-Mot-à-Mots 26/08/2015 17:58

Syngué Sabour m'avait marqué. Je note.

zazy 01/09/2015 14:23

LV possible

jerome 26/08/2015 10:04

Une très belle, histoire. Triste mais belle. Et ton billet est superbe, je suis ravi que la rencontre avec Maria t'ait touchée à ce point !

zazy 01/09/2015 14:23

Tu m'a fait un très beau cadeau. Encore merci

Bernieshoot 25/08/2015 16:58

une chronique très bien écrite qui donne de l'intérêt pour ce livre

zazy 01/09/2015 14:23

Merci Bernie