Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Chantal Pelletier - Cinq femmes chinoises

28 Juillet 2015, 21:47pm

Publié par zazy

ëlle Losfeld

Cinq femmes chinoises

Chantal Pelletier

Editions Joëlle Losfeld

Février 2013

136 pages

ISBN : 9782072483424

 

 

4ème de couverture :

Cinq vies de l'enfance à la maturité, cinq portraits de Chinoises d'aujourd'hui, qui s'extirpent des noirceurs d'une Chine secouée par les guerres, les famines, les atrocités pour accéder à une modernité clinquante et contemporaine. Suivant les destins croisés de ses héroïnes, Chantal Pelletier donne un aperçu de l'élan et du dynamisme qui sont en train de transformer la Chine en pays le plus riche du monde, et du prix fort que les individus ont à payer dans ce combat sans pitié.
Sont évoqués avec réalisme des sujets rarement abordés à propos de la Chine contemporaine : l'accession des femmes à des postes à responsabilités, la sexualité et l'homosexualité, la dureté des rapports familiaux...

L’auteur (site de l’éditeur) :

Voyageuse en écriture comme dans la vie, Chantal Pelletier navigue avec bonheur des nouvelles aux polars, du théâtre (elle a été une des Trois Jeanne) aux romans, dont trois ont été publiés aux Éditions Joëlle Losfeld (Paradis andalous, 2007, De bouche à bouches, 2011, Cinq femmes chinoises, 2013). Ce dernier (prix Printemps du roman 2013) a reçu un très chaleureux accueil de la part des lecteurs et de la presse.

=============

Cinq vies, cinq parcours de vie.

Xiu est chassée de son école de gymnastique bien que la meilleure de sa classe car On a décrété son père traite au Parti. Elle veut sa revanche et l’aura. Elle deviendra une femme d’affaire très riche. Daxia, sa fille en fera tout autant, comme les 3 autres. Que dire de ces femmes qui ont eu une vie hors toute sentimentalité. Tiziano Terzani l’écrivait dans son excellent livre «Un devin m’a dit »: les chinois sont pragmatiques. Ces cinq vies en sont la preuve parfaite. Foin de tout sentimentalisme, il faut arriver, se sortir de la fange, de la misère, survivre avant de vivre. Mais je ne puis pas dire que ces femmes soient heureuses. Elles marchent en regardant devant, loin devant, jamais en arrière ou simplement pour voir le chemin parcouru et aller encore plus loin. Elles ont fait fortune. Elles ont sacrifié à leur nouveau Dieu : le Dollar. Elles sont homosexuelles dans un pays où cela est très mal vu et punissable, mais, les autorités « tiédissent » (bien sûr, c’est de l’humour) et la chose est tolérée. Le thème le plus fort de ce livre est leur incapacité à montrer leurs sentiments, aveu de faiblesse. Faibles avec leurs enfants mâles, elles sont sans pitié avec leurs filles. Est-ce pour démontrer cela que ce ne sont que des portraits de femmes réussissant leurs vies professionnelles ? Oui la Chine est malade de son pragmatisme, de sa folie de la réussite en laissant derrière elle, l’humanité.

Chantal Pelletier ne s’embarrasse pas de sentiments pour décrire ces vies. C’est âpre, rude, dur. Les phrases sont sèches, pas de romantisme du tout dans ce livre. La Chine s’est éveillée au communisme, elle s’éveille maintenant au consumérisme, mais toujours point de romantisme ! Ce livre est, je pense, une très bonne approche de la Chine moderne, sur l’émancipation féminine et leur arrivée à des postes de décision.

 

Commenter cet article

sylire 10/08/2015 21:11

Oups ! J'allais dire que je n'avais pas lu grand chose sur la chine moderne jusqu'ici.

zazy 11/08/2015 14:39

Il me laisse, après plusieurs semaines de lecture, une certaine gêne devant la presque absence de sentiments de ces femmes

sylire 10/08/2015 21:10

Ce livre m'a beaucoup intéressée également. Je n'av

jerome 30/07/2015 19:42

Tout ce que tu en dis me plaît !

zazy 30/07/2015 23:08

Je pense que tu devrais aimer

sous les galets 30/07/2015 08:07

Je ne suis pas sûre d'être tentée, je crains quelque chose dénuée d'un supplément d'âme.

zazy 30/07/2015 23:07

C'est la vie dure qui les rend ainsi. Sous Mao, il ne fallait pas s'attacher àla famille

Alex-Mot-à-Mots 29/07/2015 18:11

Une arrivée des femmes aux postes de décision plus rapide qu'en occident, on dirait.

zazy 30/07/2015 23:07

Mais à quel prix !!