Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Déborah Lévy-Bertherat - Les voyages de Daniel Ascher

11 Août 2014, 13:50pm

Publié par zazy

Image issue du blogue dédié à ce livre

Les voyages de Daniel Ascher

Déborah Lévy-Bertherat

Editions Payot-Rivages

192 pages.

Août 2013

ISBN. : 2743625848

 

 

4ème de couverture :

Une année particulière commence pour Hélène, quand elle s'installe à Paris pour étudier l'archéologie. Elle est logée par son grand-oncle Daniel, un vieux globe-trotter excentrique qu'elle n'apprécie guère. Il est l'auteur, sous le pseudonyme de H.R. Sanders, de La Marque noire, une série de romans d'aventures qu'elle n'a même pas lus. Son ami Guillaume, fanatique de cette série, l'initie à sa passion. Mais pour Hélène le jeu des lectures ouvre un gouffre vertigineux. Elle découvre en Daniel un homme blessé, écartelé entre deux identités et captif d'un amour impossible. Elle exhume de lourds secrets de famille remontant aux heures sombres de l'Occupation. Pendant ce temps, les lecteurs de H.R. Sanders attendent le vingt-quatrième volume de la série, dont les rumeurs prétendent qu'il sera le dernier. En explorant avec finesse les blessures d'une mémoire tentée par le vertige de l'imaginaire, Déborah Lévy-Bertherat rend ici hommage aux sortilèges ambigus de la fiction.

 

Déborah Lévy-Bertherat vit à Paris où elle enseigne la littérature comparée à l'Ecole normale supérieure. Elle a traduit Un héros de notre temps de Lermontov et Nouvelles de Petersburg de Gogol. Les Voyages de Daniel Ascher est son premier roman.

===========

Un livre qui a reçu le prix du premier roman à l’issue du Salon des Dames de Nevers, un auteur souriant, abordable et si gentille ; tout pour me donner l’envie de découvrir où mènent les cailloux du bandeau.

Comme le petit Poucet, Daniel Ascher, auteur de romans d’aventure pour la jeunesse, sème des cailloux pour permettre à Hélène, sa petite nièce adorée, de remonter l’histoire de la famille et, ainsi, découvrir sa vie.

Certains cailloux m’ont montré un auteur se servant de sa propre glaise pour construire ses histoires, son œuvre. J’ai soulevé des pierres blanches qui ont honoré une famille de Juste, après avoir trouvé les pierres noires de la déportation pour arriver au gros caillou qui m’a emmenée dans les entrailles de Daniel Ascher.

J’ai suivi, avec plaisir, des guides tels, Jonas, Guillaume, Mala, La Marque Noire, Elie, un mage africain, Daniel lui-même. Cet ouvrage a l’odeur des jeux de piste de mon enfante et, peut-être, des livres d’aventures de Daniel Ascher.

Déborah Lévy-Bertherat a écrit un livre où est ciselé et non martelé la vie de Daniel Ascher, avec en filigrane, des secrets de familles. Daniel Ascher-Roche, un homme écartelé entre deux identités, un homme dont la vie est emplie d’esquive mais qui se raconte dans ses livres.

Je me suis laissée porter par votre écriture ; Pas de violence, mais tout est dit. Merci Déborah Lévy-Bertherat pour votre gentille dédicace. Oui, j’ai fait une belle traversée j’ai suivi vos pistes, vos petits cailloux, qui, à la fin de ma lecture, m’ont fait dire : « Bon Dieu ! Mais c'est… Bien sûr ! » (Parodie que les moins de … ne peuvent pas connaître)

A bientôt de vous retrouver grâce à votre prochain livre. Sympathique le blogue dédié à ce livre.

Chroniques sur d'autres blogues : Je me livre - Sharon - Libfly -

 

 

Ce jour-là, Guillaume s’est rappelé toutes les collections de son enfance, les timbres, les plumes d’oiseaux, les cailloux percés, les noyaux de cerise, les bandes dessinés, Tintin, Tanguy et Laverdure, Black et Mortimer, les séries de romans, Michel, Les six Compagnons, et sa préférée entre toutes, La Marque noire. Il aimait surtout le premier volume, ça commençait par un crash aérien, le héros était le seul survivant, il était gravement blessé.

Elle venait d’emménager dans une petite chambre sous les toits, rue Vavin, tout près de l’Institut d’archéologie de la rue Michelet. L’oncle de son père la lui prêtait, il habitait au rez-de-chaussée, mais depuis qu’elle était là elle ne l’avait jamais vu, il était parti en voyage. Comme elle n’avait guère d’affinités avec lui, cette absence lui convenait.

Hélène s’était vite lassée des histoires de son grand-oncle, du sempiternel spectacle qu’il donnait aux enfants pendant les repas de famille. Ses aventures se ressemblaient toutes, c’étaient toujours des tempêtes, des bêtes féroces, des malfrats sans scrupules, toujours les mêmes rebondissements sauvant les situations désespérées juste avant la catastrophe. Il s’y donnait éternellement le rôle du plus rusé, il triomphait chaque fois.

Hélène avait toujours eu le sentiment que, dans la famille, son grand-oncle était à part, pas seulement à cause de ses cheveux frisés ou de ses yeux bleus. Sa grand-mère ne disait jamais mon frère en parlant de lui, alors qu’elle disait ma sœur pour tante Paule.

Le visiteur a sorti de la poche de sa veste deux cartes de visite qu’il leur a tendues, "Monsieur Mané, grand marabout africain, résout tous vos problèmes d’amour, d’amitié ou de travail, favorise le retour de l’être aimé, la réussite aux examen et au permis de conduire. Spécialiste inégalé des lettres d’amour. Satisfait ou remboursé. Sur rendez-vous."

Ici, Daniel n’avait plus une démarche pressée à la Charlot, comme dans son quartier de Montparnasse où il semblait toujours en représentation, riant trop fort, parlant trop haut, marchant trop vite. On aurait dit qu’il avait ralenti le film, retrouvé le bon mouvement. Dans ces ruelles encombrées, il reprenait son âge, vieil homme parmi les vieux objets.

Photo prise au Salon des Dames de Nevers

Photo prise au Salon des Dames de Nevers

Commenter cet article

Céline 11/09/2014 20:46

Merci Zazy, j'ai savouré la lecture de ce livre, l'écriture de l'auteure est poétique et remarquable. Une histoire touchante mais avec à la fois un suspense captivant. Grâce à toi, j'ai fais une très belle découverte.

zazy 11/09/2014 22:07

Un plaisir partage est toujours plus dense

Philisine Cave 27/08/2014 13:46

C'est un très joli roman que j'ai eu la chance de recevoir l'an passé avec l'opération Libfly/ Rentrée littéraire en avant-première. Je lui ai trouvé de belles qualités littéraires. Un récit émouvant. Bisous

zazy 27/08/2014 22:13

Entièrement d'accord avec toi. Je voulais vraiment l'avoir sur mes étagères et non le lire en tant que livre-voyageur. Maintenant, je le fais voyager, il reviendra enrichi des petits mots des lecteurs voyageurs

Déborah Lévy-Bertherat 25/08/2014 20:53

Merci, Zazy, pour cette superbe critique, que j'ai partagée sur Facebook ! Ravie de vous avoir rencontrée à Nevers. Amitiés.

zazy 25/08/2014 22:34

Merci à vous pour ce très bon moment de lecture

jerome 15/08/2014 08:11

Pourquoi pas, c'est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux auteurs.

zazy 15/08/2014 14:04

Il voyage, alors, si tu es intéressé....

Une Comete 14/08/2014 20:47

Tu en parles si bien que je vais l'acheter.

zazy 14/08/2014 21:02

Un très bon moment de lecture