Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Salon des Dames

12 Juillet 2014, 17:51pm

Publié par zazy

Les 14 et 15 juin derniers s'est déroulé, à Nevers, le Salon des Dames. Un évènement culturel que j'essaie de ne pas louper.

Cette année, les grèves de la SNCF ont compliqué les choses. Certains auteurs, peu en vérité, ne sont pas venus. Les organisateurs de ce salon avaient affrété des voitures de location pour conduire les auteurs jusqu'à Nevers.

j'ai pu rencontrer Leïla Sebbar que je souhaitais tant connaître. Malheureusement, je n'ai rien pu lui sortir d'intelligent...

Leïla Sebbar a reçu le prix Madame de Staël qui récompense l’ensemble de son œuvre

La photo montre un entretien à trois ayant pour thème "quitter le pays" avec Laura Alcoba (le bleu des abeilles) et Berta Roth (je ne suis pas d'ici) qui aurait pu être intéressant. Il y était surtout question d'Argentine puisque, également Laura Alcoba et Berta Roth viennent de ce pays. Autant j'ai apprécié les interventions de Laura Alcoba, autant Berta Roth qui est une personne à fleur de peau, exubérante et psy de son métier, a accaparé le temps de parole. Leïla Sebbar qui avait émis quelques réserves quant à sa participation à ce trio s'est trouvée très en retrait. Dommage, j'aurais aimé qu'elle parle de sa collaboration à l'oeuvre collective "Pays natal" et de sa relation avec sa langue paternelle.

Salon des Dames
Salon des Dames

Pierre Duriot, que je ne connaissais pas du tout a parlé de son livre "La croisade des chiens de guerre". Cet auteur, également peintre et journaliste fut très intéressant. J'ai offert le livre à mon mari.

Salon des Dames

Déborah Levy-Bertherat a reçu le Prix Nouveau Talent, pour son livre Les voyages de Daniel Ascher (Rivages). Un auteur très sympathique

Salon des Dames

Marie Causse me parlait des étiquettes sur le site de Babelio, entre autre "dépression" ! je puis vous assurer qu'elle n'a rien d'une dépressive !!

Je suis repartie avec "l'odeur de la ville mouillée"

Salon des Dames

Olivia Profizi (Les exigences) et Laurence Tardieu (L'écriture et la vie) ont discuté de leurs bouquins respectifs avec passion.

J'avais beaucoup aimé lire "Le jugement de Léa"

Cet intermèdes sont toujours très intéressants car les auteurs, passionnés et passionnants nous font aimer leurs livres.

Je suis repartie avec

  • L'odeur de la ville mouillée de Marie Causse
  • Les voyages de Daniel Ascher de Déborah Lévy-Bertherat
  • L'arabe comme un chant secret de Leïla Sebbar
  • Manèges de Laura Alcoba
  • La croisade des chiens de guerre de Pierre Duriot

Bien entendu tout ceci gentiment dédicacé par leurs auteurs.

Pour des raisons extérieures, je n'ai pas pu y aller les deux jours et j'en suis frustrée car j'ai manqué certains auteurs qui n'étaient présents que le samedi.

Rendez-vous en 2015

Commenter cet article

Jackie Brown 28/07/2014 01:13

C'est logique. (-‿◦☀) En fait, (presque toutes) les bibliothèques du Colorado et du Wyoming font partie d'un réseau. Je peux donc emprunter dans d'autres "library districts". http://prospectorhome.coalliance.org/prospectornews/about

Jackie Brown 26/07/2014 22:36

Je ne séjourne pas dans le Colorado, j'y vis depuis 17 ans.;-)

zazy 26/07/2014 22:54

Comme tu parlais de biblio universitaire, je te croyais étudiante !!!

Jackie Brown 24/07/2014 22:59

J'ai eu l'excellente surprise de constater qu'il y avait plusieurs livres (une petite trentaine + des traductions en anglais) de Leïla Sebbar dans les bibliothèques universitaires du Colorado. Je vais pouvoir la découvrir. Merci encore.

zazy 25/07/2014 21:19

De rien, c'est un réel plaisir de partager.
Bon séjour dans le Colorado

Jackie Brown 24/07/2014 16:31

Je ne connais aucun de ces auteurs. Mais je note L'arabe comme un chant secret, rien que pour le titre.

zazy 24/07/2014 17:35

Je viens d'en commencer la lecture. J'apprécie beaucoup Leïla Sebbar

sous les galets 23/07/2014 07:05

J'aime ce genre de debrief, et c'est vrai que dans ce style d'événement, on en trouve toujours qui accapare la parole au détriment des autres (et j'adore comment tu le dis).
Je ne connaissais pas ce salon, mais tu en parles très bien (j'attends avec impatience ce que tu penses de l'odeur de la ville mouillée, il me tente bien)

zazy 23/07/2014 14:46

Ce sera une très prochaine lecture