Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Thierry Guenez - Je ne suis jamais redescendu de cette montagne

2 Février 2014, 21:21pm

Publié par zazy

 

Je ne suis jamais redescendu de cette montagne

Thierry Guenez

Editions les 2 encres

460 pages

Juillet 2013

ISBN : 9782351658747

 

 

4ème de couverture :

A l'heure où le voyage est devenu une industrie comme les autres, l'auteur livre ici un récit personnel, insolite et percutant. De l'exubérante Sydney aux confins des espaces arides de l'outback, des hauteurs néo-zélandaises à la fournaise des tropiques, Thierry Guenez va au gré du vent d'un lieu à l'autre, dans la lignée des Backpackers, ces voyageurs au sac à dos, qui, chaque année, essaiment leur bohème sur le continent.
Parti avec quelques dollars en poche, il ne vous offrira pas dans ces pages l'Australie des guides touristiques. Entre vos mains, vous détenez plutôt le quotidien des habitants, celui des petits fermiers, celui des grandes âmes du pays, et les interprétations nuancées de tous ces voyageurs venus pour l'évasion. Et la Tasmanie dans tout cela ? Elle était censée n'être qu'une étape comme les autres, mais le voyage n'en fait qu'à sa tête.
Quand Thierry se retrouve nu-pieds dans les champs de myrtilliers, devant cette ferme en bois et en tôles sur laquelle des enceintes chantent les chansons de tout un siècle, il va comprendre ce qu'est cette île par rapport à l'Australie, à savoir son secret le mieux gardé.

Né à Toulouse il y a trente ans, Thierry a passé son temps de ville en ville, de métier en métier. Il a fait ses expériences de l’Australie à la Pologne, de l’Espagne à la Hongrie. Musicien et lecteur, refusant le principe même de  « carrière », il préfère les rencontres, espérant toujours débusquer ce qu’il y a d’intime chez ceux qu’il croise.

=================

Clara a gentiment fait voyager ce gros bouquin vers mes mains curieuses.

J’ai aimé l’écriture, j’ai aimé découvrir un hémisphère hors des sentiers battus où l’exploitation des touristes-travailleurs est monnaie courante. Mais bon, la petite bande a rapidement compris et accepte les conditions. J’ai aimé leurs débrouilles vaseuses, leurs rencontres, leurs embrouilles, leurs disputes, leurs découvertes, les descriptions…

Mais, ce que je n’ai pas aimé du tout et qui a tout gâché, c’est la défonce à tout va…. Là, je dis ça suffit. Peut-être suis-je trop mûre pour apprécier l’herbe, les galettes et tout le reste.

Dommage car j’aurais aimé continuer le voyage avec eux, mais je n’ai pu passer dessus ça.

Merci Clara de l'avoir fait voyagé jusqu'à mes yeux. Toi, tu as aimé et tu m'a donné envie de le lire

Commenter cet article

dominique 07/02/2014 13:11

C'est fantastique de voir qu'il y a encore de "grands voyageurs" et voir que dans ce cas, il est trentenaire, c'est bien.

zazy 05/12/2014 13:56

Si votre bouquin est en bibliothèque, je vous promets de le relire, plus exactement, d'en reprendre la lecture.
Admettez tout de même que j'ai le droit d'arrêter une lecture qui me dérange

thierry guenez 04/12/2014 23:09

alors laissez la chance à des nouveaux en lisant au moins leurs livres jusqu'au bout

zazy 04/12/2014 23:03

Sous mon clavier, ce n'était pas une insulte, mais une gentillesse un peu humoristique, je l'avoue, car sans vous les Auteurs, je m'emmerderais, je ne ferais pas de découvertes intéressantes ou non, je ne lirais pas... que vous le vouliez ou pas, vous faites partie intégrante de ma vie !!

thierry guenez 04/12/2014 22:39

Zazy,
Je n'ai pas mal pris votre commentaire ne vous en faites pas. Vous n'avez pas à m'appeler "Auteur" avec un A majuscule comme si je pensais mériter pareille appellation. Sans rancune.

zazy 04/12/2014 21:02

Bonsoir cher Auteur,
Je pense avoir le droit d'être dérangée par une lecture. Et oui, lorsqu'il y a de la fumette, de la défonce, je ne peux pas continuer, vous n'êtes pas le seul auteur à avoir souffert de mon "handicap" ! Par ailleurs, je n'ai pas lu qu'un seul chapitre !

Cher monsieur, relativisez !
d'une part, je n'ai pas l'influence que vous me prêtez
d'autre part, il vous faut accepter le fait que l'on puisse être dérangé par un point de votre livre.
Si vous relisez mon petit commentaire, vous verrez que j'ai beaucoup aimé votre écriture.
Quant aux critiques professionnels, je ne suis pas certaine que tous lisent tous les livres qu'ils commentent.
Allez, sans rancune et à bientôt de lire un nouveau bouquin de votre main.

clara 05/02/2014 10:09

Oui il parle de fumette, de joints de temps ( quand il s'est trouvé en compagnie de personnes qui lui en ont proposé le soir) en temps en temps comme les amours passagères car il raconte tout son voyage. Il joue la carte e l transparence et ça ne m'a pas dérangée...

zazy 05/02/2014 20:14

Les amoures passagères ne me dérangent pas, la fumette et les galettes, si. Pouquoi ? je ne sais pas

sous les galets 04/02/2014 16:06

alors là je te comprends...moi je dois être très vieille dans ma tête parce que ça me gonfle aussi

zazy 04/02/2014 17:14

Alors, bienvenue au Club

jerome 03/02/2014 19:52

Dommage en effet, mais les arguments que tu avances sont légitimes et je te comprends.

zazy 03/02/2014 19:56

Oui, je le regrette vraiment, car j'aurais aimé continuer

Aifelle 03/02/2014 13:43

Ah dommage, mais je te comprends, récemment je n'ai pas aimé le personnage de Jack Taylor à cause de la défonce permanente, alcool, coke et autres joyeusetés.

zazy 03/02/2014 13:50

Je dois être trop vieille pour ça !