Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Roger Wallet - ça ressemble à une vie

16 Décembre 2013, 14:14pm

Publié par zazy

Roger Wallet - ça ressemble à une vie

Ça ressemble à une vie

Roger Wallet

Editions des Vanneaux

36 pages

2005

Pas de quatrième de couverture. C’est par ces mots que j’entre dans le vif du sujet.

La guerre loin l’absent

cramé odeurs de chairs

bruits terrifiants

après coup silence

papier bleu tampons un beau jour

un moment l’envie de…

[elle dit]

vertiges nausée ça remue ça cogne… en hiver

sûrement ver la noël…

après que bien proprets réparés recousus alignés

sous les drapeaux en rang d’oignons – là où plus

rien ne bouge.

le treize ce fut donc. qu’il bougea. le tiot, le fils.

en décembre sur la fin de la guerre.

Pas de majuscule, pas de ponctuation hormis les points. Dans les phrases non terminées, dans les mots décousus se cachent la vie de Monsieur Even, de sa naissance à sa mort..

J’ai fait plusieurs lectures de ce livre. La première fut pour le rythme des phrases. Un rythme saccadé, des phrases elliptiques, des mots qui sonnent, qui trébuchent, qui touchent. De la poésie, mais pas au sens strict du terme, des phrases comme la respiration d’une vie.

33 tableaux pour résumer la vie d’un homme, 33 pages pour chanter Monsieur Even, menuisier de son état.

Roger Wallet est avare de paroles, économise les mots, les verbes (surtout), mais ces tableaux de vie sont très parlants. A chaque relecture, quelque chose de nouveau apparait. Les phrases arrivent comme les vagues ou le clapotis de l’eau. Quelque fois un mot fait autant de ronds dans l’eau qu’un caillou jeté à l’eau.

L’écriture de Roger Wallet ne se donne pas facilement. Il faut prendre les mots dans sa bouche, les rouler, les tourner, faire des phrases avec les mots absents. De temps à autre, il y a de l’urgence, le rythme saccadé donne de la musicalité aux mots. Un

J’ai pensé à la chanson chantée par Piaf et les Compagnons de la Chansons, « les trois cloches » qui suit également le temps d’une vie d’homme.

Philisine, merci d’avoir fait voyager ce livre jusqu’à ma table de chevet. Il va me manquer. Monsieur Roger Wallet, ça ressemble à de l’amour, ça ressemble à un bijou, ça ressemble à un coup de cœur.

D'autres avis : Philisine - Evalire - Cristie - Piplo

Commenter cet article

Piplo 17/12/2013 23:37

Quel joli billet! Ce texte nous a toutes touchées. J'en ai fait aussi plusieurs lectures! Je vais de ce pas écouter les trois cloches ;-)

zazy 18/12/2013 22:11

C'est une autre façon de raconter une vie

sylire 17/12/2013 07:08

Chouette, je l'ai dans ma PAL et j'attends le moment propice pour le déguster comme un bonbon.

zazy 17/12/2013 11:53

Oh oui, une vraie friandise

jerome 16/12/2013 20:52

Un magnifique billet pour ce texte qui ne l'est pas moins. Merci !

zazy 16/12/2013 21:20

Je l'ai lu grâce à Phil qui le fait voyager. Merci pour le compliment

Philisine Cave 16/12/2013 20:22

et ce petit tag en guise de cadeau : http://jemelivre.blogspot.fr/2013/12/sisterhood-of-world-bloggers-award-avec.html
si cela te dit, bien sûr !

zazy 16/12/2013 20:28

je vais m'y atteler.

josephine 16/12/2013 18:49

Merci du partage ! :-)

zazy 16/12/2013 20:27

De rien, je découvre ton blogue et ça me fait très plaisir