Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZAZY - mon blogue de lecture

Grégoire Delacourt - La première chose qu'on regarde

29 Avril 2013, 10:21am

Publié par zazy

 

 

La première chose qu’on regarde

Grégoire Delacourt

Editions J. Lattès

Date de Parution : 03/2013

250 pages

ISBN : 2709642867

 

4ème de couverture :

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, en marcel et caleçon Schtroumpfs, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte.
Face à lui : Scarlett Johansson.
Il a vingt ans, il est garagiste.
Elle en a vingt-six, et elle a quelque chose de cassé.

 

Grégoire Delacourt :

Né en 1960 à Valenciennes, Grégoire Delacourt est publicitaire. On lui doit notamment de fameuses campagnes pour Coeur de Lion, EDF, Lutti ou encore Apple. L'Ecrivain de la famille est son premier roman et a été récompensé par cinq prix littéraires. (source Entrée Livre)

============

 

Je n’ai pas lu le livre précédent de Grégoire Delacourt et suis donc, vierge -ascendant je ne suis pas au courant- de tout regret, de toute attente. Les noms des acteurs américains me sont totalement inconnus. Je sais, je suis inculte de chez inculte, mais que voulez-vous, je n’aime pas m’enfermer dans une salle obscure et je ne regarde pour ainsi dire jamais la télévision. Je ne suis même pas allée sur la toile pour voir à quoi ils ressemblent.

Ceci posé, passons au livre. Je remercie et la librairie Decitre pour m’avoir gentiment envoyé cet ouvrage et permis de découvrir un nouvel auteur. Si ce livre vous tente, cliquez sur l'image pour nous rejoindre, vous trouverez certainement de quoi agrandir votre liste de lecture.

 

Célibataire, solitaire plus que seul, sa journée de travail achevée, Arthur Dreyfuss se met à son aise (marcel et caleçon). C’est sans compter la divine providence qui se matérialise sous la forme d’un coup de sonnette. Il ouvre et………….. le destin se met en marche. Il se trouve nez-à-nez avec Scarlett Johansson. Avouez que cela fiche un coup aux plexus, il n’est plus solaire, il est radioactif, il irradie !

Les apparences sont parfois (voire souvent) trompeuses. Comment vivre la vie de tout le monde lorsque l’on est le sosie presque parfait d’une beauté à la plastique irréprochable avec des nibards tout ce qu’il faut pour la main d’un honnête homme (je sais, ce n’est pas très relevé, mais la pauvre Jeanine Foucamprez (c’est son vrai nom) ne voit que cela dans le regard des hommes, sauf dans celui d’Arthur. Une idylle très lente se noue entre les deux jeunes gens. Tout est parfait, rêvé jusqu’au moment où Arthur après des ébats déclare à sa belle : « Je t’aime Scarlett » « Quand leurs corps retombèrent, quand la moiteur se fit frisson et que le froid salé commença engourdir leurs doigts, Arthur Dreyfuss sourit, doucement ivre, amoureux, et ces mots qui changent une vie s’envolèrent – Je t’aime Scarlett. Et le cœur de Jeanne s’arrêta. »

Et tout changea…

C’est un livre très agréable à lire quoique avec quelques longueurs…. Les tourtereaux, l’amour idéal…. Lasse quelque peu. Oh, Zazy, ne serait-ce pas là l’ombre d’un point de jalousie que j’aperçois ?

Passons outre ce petit détail. Grégoire Delacourt a fort bien dépeint les affres, les problèmes, les difficultés d’être sosie d’une star, d’une beauté. Soutenir le regard concupiscent des hommes, la haine à peine voilée des filles. « Mon corps est ma prison. Je n’en sortirai jamais vivante. » Perdre toute identité personnelle, ne plus être Soi, mais l’Autre, l’Autre qui vous bouffe, vous détruit, vous suce le sang jusqu’à la moelle. Une partie très intéressante de ce livre.

 

Afin de ne pas trop tomber dans les « chabadabadas », Grégoire Delacourt commet quelques digressions géographiques, généalogiques de temps à autres amusantes.

 

Vais-je me faire lyncher ? J’ai aimé lire ce livre, mais….. il me manque quelque chose ou il y a quelque chose en trop. Grégoire Delacourt ne fait qu’effleurer le sujet, nous accompagnons Arthur Dreyfuss et Jeanine Foucamprez, ces deux paumés de la vie, orphelins de père, bousculés, blessés de la vie, mais c’est tout, j’aurais aimé que ce livre me bouscule un peu plus.

Commenter cet article

Céline72 04/05/2013 11:51

Je ne connais pas du tout mais ceci dit cela ne me tente pas.
Bon week-end !

zazy 04/05/2013 21:13

Une autre fois !!!

Theoma 01/05/2013 14:25

je n'ai tellement pas aimé le dernier titre ! Je passe sans regret.

zazy 01/05/2013 14:31

Je te comprends,car j'ai été déçue. Suite à sa prestation sur Arte, j'en attendais beaucoup, peut-être trop

Philisine Cave 01/05/2013 14:11

Je ne vois pas pourquoi tu te ferais lyncher. Je pense que ta remarque sur le contenu superficiel de l’œuvre est intéressante et surtout rejoint d'autres dans le même sens sur les précédents ouvrages de l'auteur.

zazy 01/05/2013 14:30

C'était juste une image !!! Même pas peur !!!

Alex-Mot-à-Mots 30/04/2013 08:53

Peut-être que le prochain roman n'aura pas de oui mais.

zazy 30/04/2013 10:39

Je ne suis pas certaine de vouloir renouveler l'expérience !

Nelfe 29/04/2013 16:03

C'est rigolo parceque les détails qui t'ont plu m'ont agacée et ce que tu déplores m'a séduite :)
Comme quoi, il y a autant de lecture que de lecteurs!
Bon par contre, on est d'accord sur le fond, pour moi non plus ce roman là n'est pas le roman de l'année. J'ai aussi un avis mitigé.

zazy 29/04/2013 20:18

Pas eu le temps d'aller voir vos chroniques avec mes 3 petits monstres en vacances chez nous, mais j'irai ce soir.
C'est vrai que ce n'est pas du tout le livre de l'année.